Publicité
2 avril 2019 - 13:39

Texte commandité

Sur quels critères choisir son courtier immobilier?

 

Est-ce qu’un courtier coûte cher ? Pourquoi faire appel à lui ? Comment le choisir ? Autant de questions que les acheteurs comme les vendeurs se posent ! Le point sur la question.

Pourquoi faire appel à un courtier immobilier ?

Rechercher un bien à acheter ou le vendre requiert beaucoup de temps et d’énergie. Si de plus, c’est votre première transaction, vous manquez sans aucun doute d’expérience en la matière. L’art de la négociation n’est pas donné à tout le monde ni même la signature d’un contrat de vente ! Il peut donc s’avérer utile de déléguer à un courtier immobilier qui prendra tout en charge pour vous.

De plus, si chacun, acheteur et vendeur, a son propre courtier, la mise en réseau des opportunités d’affaires sera plus intéressante pour les deux parties.

Sur quels critères le choisir ?

Le premier des critères est l’expérience, c’est-à-dire le nombre d’années d’exercice et le volume d’affaires à son actif.  N’hésitez pas à choisir une enseigne nationale, la formation y est encadrée.

La disponibilité est un autre critère essentiel. Tentez donc de le joindre en dehors de ses heures de bureau pour la vérifier. S’il décroche ou vous rappelle dans le quart d’heure, c’est un bon point.

En tout état de cause, rencontrez-en plusieurs avant de vous décider, histoire de vérifier votre compatibilité avec lui, sa qualité d’écoute, sa connaissance du marché, son enthousiasme qui va de pair avec son dynamisme.

Méfiez-vous quand même s’il évalue votre logement dès la première visite. Certaines recherches sont nécessaires pour déterminer la valeur d’un bien, notamment le quartier et la valeur des autres biens similaires à proximité. De même s’il dénigre l’utilité des petites annonces dans les journaux, passez votre chemin ! Et s’il baisse un peu trop rapidement sa commission, posez-vous des questions. Vérifiez également si votre courtier fait partie de l’Association canadienne de l’immeuble, des normes de conduites sont imposées.

Ceci dit, 35% des transactions sont réalisées sans courtier immobilier, ce qui représente une réelle économie pour les vendeurs. Et en cas d’erreurs ou de problèmes, il est alors toujours possible de prendre un avocat en droit immobilier.

Combien coûte un courtier en immobilier ?

Le vendeur du bien aura à payer entre 4 et 6% du prix de vente auxquelles s’ajoutent les taxes fédérales et provinciales. Personne ne vous réclamera d’argent tant que le contrat de vente n’est pas signé.

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.