Publicité
8 décembre 2019 - 09:00

Première édition, du 9 au 13 décembre

Éducation juridique à l'école : six ateliers en Montérégie dès demain

Par Salle des nouvelles

Du 9 au 13 décembre, Éducaloi tiendra la toute première édition de la Semaine de l’éducation juridique. Sous le marrainage de la ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Mme Sonia LeBel, et présentée par la Chambre des notaires du Québec, plus de 50 personnalités du monde juridique et juristes bénévoles animeront gracieusement des ateliers d’Éducaloi dans plus de 50 écoles secondaires situées un peu partout au Québec. Six ateliers se déroulent dès demain en Montérégie.

« Je suis convaincue qu’une meilleure compréhension des citoyens de leurs droits et obligations est l’une des clés de l’accès à la justice. Fière que l’éducation juridique soit l’une des priorités de notre gouvernement, j’ai accepté avec enthousiasme d’être la marraine de la toute première Semaine de l’éducation juridique organisée par Éducaloi. C’est toute la société qui bénéficiera des connaissances ainsi acquises par les citoyens de demain ! » a souligné Sonia LeBel, ministre de la Justice et procureure générale du Québec.

« Présenter un évènement panquébécois qui valorise la compréhension de principes juridiques, et leur inclusion au cœur de la vie des gens s’inscrit en tout point avec la nature même des notaires. Au quotidien, ces derniers expliquent et vulgarisent des notions de droit afin d’augmenter la protection juridique des citoyens. Réaliser cette mission par l’entremise d’activités ludiques dans les écoles, et accompagner la nouvelle génération dans leur apprentissage juridique allait de soi pour nous », souligne Me François Bibeau, président de la Chambre des notaires.

La première édition lancée demain, lundi 9 décembre, avec « La Journée des Profs »

Cette journée de formation offerte aux enseignants du secondaire se déroulera sous la thématique "Le droit sur les bancs d’école". Ce sera l’occasion d’explorer la place du droit dans le milieu scolaire, d’identifier les bonnes pratiques liées au droit à l’école et de permettre aux participants de se familiariser avec les outils et les ressources d’éducation juridique destinés aux élèves et aux enseignants.

Cette semaine d’activités unique vise à permettre aux élèves de s’initier au droit de façon ludique tout en rassemblant la communauté juridique et le milieu scolaire autour d’un projet positif et inspirant. La société québécoise a tout à gagner en matière de participation citoyenne active à ce que les jeunes développent les connaissances, les compétences et les attitudes qui leur permettront de reconnaitre la dimension juridique d’une situation.

La communauté juridique impliquée

En plus de la ministre de la Justice et procureure générale du Québec, Mme Sonia LeBel, deux anciens ministres de la Justice ont également accepté l’invitation soit l’honorable Bertrand St-Arnaud et Me Stéphanie Vallée.

On compte également le Bâtonnier du Québec, Me Paul-Matthieu Grondin ; le vice-président de la Chambre des notaires du Québec, Me Serge Bernier ; une quinzaine de membres de la magistrature à travers le Québec, ainsi que les anciens juges en chef de la Cour supérieure du Québec, entre autres.

 

Six ateliers se déroulent dès demain dans la région de la Montérégie.

 

  • Lundi 9 décembre / 8h00 à 9h15 / 9h35 à 10h10 / 11h50 à 13h05 / 13h25 à 14h14 | École secondaire André-Laurendeau à Saint-Hubert
  • Lundi 9 décembre de 11h à 12h | Collège Bourget à  Rigaud
  • Mercredi 11 décembre de 14h33 à 15h45 | Collège Mont-Sacré-Cœur à Granby
  • Mercredi 11 décembre de 14h30 à 15h30 | École l'Agora à Greenfield Park
  • Jeudi 12 décembre de 13h10 à 15h55 | École Antoine-Brossard à Brossard
  • Vendredi 13 décembre de 10h45 à 12h00 | École Louis-Philippe-Paré à Châteauguay

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.