Publicité

29 mai 2020 - 06:00

Pour les propriétés de 4 hectares et plus

Abondance de cerfs de Virginie en Montérégie: des permis spéciaux pour les agriculteurs

Par Salle des nouvelles

Chaque année, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) délivre des permis spéciaux permettant la récolte de cerfs sans bois, c’est-à-dire biches et faons, dans certaines zones de chasse ciblées dont en Montérégie.

L’émission de tels permis vise, entre autres, le contrôle des populations de cerfs de Virginie en vue d’atteindre les objectifs de densité prévus au Plan de gestion du cerf de Virginie en vigueur.

Ces permis spéciaux sont alloués par tirage au sort et autorisent le titulaire à chasser les biches ou les faons dans la zone ou partie de zone ciblée, pendant une période où seule la chasse au cerf avec bois (mâle adulte) est permise. Tous les chasseurs québécois sont admissibles à ce tirage selon certaines conditions.

Des permis alloués aux agriculteurs et propriétaires fonciers

Un certain nombre de permis est réservé spécifiquement aux propriétaires des zones ciblées possédant une propriété de 4 hectares et plus de terrain. Les producteurs agricoles ou forestiers et propriétaires de ces terres peuvent obtenir ce privilège.

Pour se prévaloir de ces permis spéciaux de chasse, il faut s’inscrire à un tirage au sort effectué par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq). Pour se faire, il faut s’inscrire en ligne au www.sepaq.com/tirages (permis spéciaux de cerfs sans bois) ou par téléphone au numéro sans frais 1 800 665-6527.

Attention, la période d’inscription se termine le 10 juin 2020.

Pour en connaître davantage sur le programme d’émission de permis spéciaux de cerfs sans bois, vous pouvez consulter le site Web du MFFP ou contacter Caroline Charron à la Fédération de l’UPA de la Montérégie par courriel à [email protected].

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.