Publicité

21 juillet 2020 - 12:39

La totalité des fonds dont Centraide Richelieu-Yamaska disposait sera donc épuisée.

Centraide Richelieu-Yamaska soutient 54 organismes avec l’aide du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Centraide Richelieu-Yamaska (R-Y) effectuera cette semaine ses derniers dépôts provenant du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire (FUAC). 

La totalité des fonds dont Centraide Richelieu-Yamaska disposait sera donc épuisée. Cela représente du soutien à 54 organismes qui ont proposé 57 projets visant particulièrement certains groupes plus vulnérables et durement frappés par les conséquences de la pandémie. 

« Nous sommes heureux de pouvoir redistribuer le FUAC à autant d’organismes. Au total, Centraide Richelieu-Yamaska finance 57 projets différents provenant de 54 organismes, ce qui représente collectivement un investissement de 1 190 000 $ à travers le territoire Richelieu-Yamaska. Les projets soutenus sont répartis comme suit sur notre territoire, en se basant sur le lieu principal d’activités : MRC d’Acton 3 % - MRC de Brome-Missisquoi 8 % - MRC de la Haute-Yamaska 26 % - MRC des Maskoutains 29 % - MRC de Rouville 4 % - MRC de Pierre-De Saurel 17 % - MRC de la Vallée-du-Richelieu 13 % », a mentionné M. Louis Héroux, directeur général de Centraide Richelieu-Yamaska.

Pour ce qui est des secteurs d’activités, voici la répartition des sommes octroyées :

Secteurs Pourcentage Nombre d’organismes
Bien-être financier et aide juridique 3 % 2
Éducation 4 % 3
Familles et jeunes 11 % 12
Hébergement 5 % 3
Inclusion sociale des personnes handicapées 16 % 9
Santé mentale 14 % 7
Sécurité alimentaire 32 % 13
Santé 7 % 2
Autres 8 % 3

 

Beaucoup d’organismes appuyés par Centraide R-Y s’adressent au grand public de manière générale, mais les projets retenus dans le cadre du FUAC devaient viser des groupes de personnes susceptibles de vivre certaines situations qui ont été aggravées par les effets de la pandémie, tels l’isolement social ou l’itinérance, la pauvreté, ou bien des problèmes de violence, de toxicomanie ou de santé mentale.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.