X
Rechercher
Publicité

Pour notamment améliorer les pratiques de tri

14,5 M$ pour augmenter la performance dans la gestion des matières résiduelles

durée 12h00
21 octobre 2021
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Québec annonce la bonification d'un programme d'aide financière doté d'une enveloppe de 14,5 M$ visant l'amélioration de la performance dans la gestion des matières résiduelles.

Cet appui gouvernemental a pour objectif d'accompagner la modernisation des centres de tri de la collecte sélective et ceux de résidus de construction, rénovation et démolition (CRD).

Ultimement, il vise à améliorer les pratiques de tri et donc la qualité des matières recyclables, ce qui favorisera le développement d'une économie plus circulaire au Québec.

Une première version du Programme de soutien à la modernisation et au développement des centres de tri avait été lancée en février 2020 par la société d'État RECYC-QUÉBEC, qui gère ce programme.

Au vu de sa pertinence et de la trentaine de projets porteurs qu'il a permis de soutenir jusqu'ici, il a été reconduit avec certaines améliorations et son enveloppe budgétaire, bonifiée.

La prolongation du programme permet une transition vers le système modernisé de la collecte sélective d'ici sa pleine entrée en vigueur prévue en janvier 2025 et qui fonctionnera sur le principe de la responsabilité élargie des producteurs (REP).

Capacités de tri

Il vise en outre à favoriser l'innovation et à augmenter les capacités de tri et les marchés potentiels pour les matières, en particulier pour les résidus de CRD.

La mécanisation et la robotisation des processus de tri sont particulièrement pertinentes actuellement pour les centres de tri, qui connaissent des pénuries de main-d'œuvre importantes. Cela représente aussi une opportunité pour l'amélioration des conditions de travail.

Le programme se décline en trois volets de financement. Le premier permet d'appuyer la réalisation de diagnostics, d'analyses, d'études et de pilotes (ex. : diagnostic des opérations pour les centres de tri, étude de faisabilité, plan d'affaires, etc.).

Le second permet de soutenir la modernisation d'une installation ou d'un processus (ex. : modification d'un procédé existant dans un centre de tri afin d'améliorer la qualité des matières, mise à l'échelle industrielle d'un projet pilote, etc.).

Le troisième permet de financer le développement de nouvelles capacités de tri (ex. : implantation, dans un centre de tri existant, d'une nouvelle ligne de tri dédiée aux résidus CRD ou aux matières recyclables de la collecte sélective issues des ICI). 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


La traditionnelle fête québécoise des arbres célèbre ses 140 ans

 En cette année 2022, le Mois de l’arbre et des forêts célèbre son 140e anniversaire. En effet, c’est en 1882 qu’a été instaurée la tradition québécoise de célébrer les arbres dans toute la province.  Le 27 mai 1882, plus exactement, le lieutenant-gouverneur de l’époque, l’Honorable Théodore Robitaille, proclame dans la Loi sur les terres et ...

Avancement des travaux au parc des Rapides

La Ville de Chambly souhaite informer les citoyens que plus de la moitié des travaux liés au réaménagement du parc des Rapides a été accomplie et que le chantier progresse dans les délais prévus. Les branchements de services d’égout, d’eau potable et d’électricité pour le bâtiment du bloc sanitaire ont été effectués. Par ailleurs, la réalisation ...

durée Hier 12h30

Un regroupement de la Montérégie lance un guide de prévention de l’épuisement des proches aidants

Le Regroupement des organismes montérégiens d’aidants naturels (ROMAN) a pour mission de rassembler, soutenir et accompagner les organismes qui soutiennent les aidants d'aînés en Montérégie. Il compte vingt-neuf membres à l’échelle du territoire.  Le ROMAN annoncer le lancement de Qui-libre, Guide de prévention de l’épuisement des proches ...