Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La 32e semaine de prévention débute

Malgré la pandémie, le taux de mortalité par suicide demeure stable au Québec

durée 11h04
31 janvier 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L'Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) vient de donner le coup d'envoi de la 32e semaine de prévention du suicide qui débute aujourd’hui jusqu’au 5 février sous le thème Parler du suicide sauve des vies.

L’organisme souligne que même si les plus récentes données sur le taux de mortalité par suicide dans la province en 2020 sont en légère baisse, on recense encore en moyenne trois suicides par jour au Québec.

Les observations préliminaires du Bureau du coroner en chef du Québec et de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) ne révèlent toutefois pas d'augmentation du taux de mortalité par suicides en 2020 attribuable à la pandémie.

Malgré l'accentuation de facteurs de risques associés au suicide comme l'isolement, le stress et l'anxiété, plusieurs facteurs de protection pourraient expliquer qu'on ne constate pas d'augmentation, comme la capacité de la population à s'adapter et le sentiment d'être collectivement unis contre un ennemi commun, le virus.

L'AQPS demeure toutefois préoccupée et alerte quant à la suite des choses puisqu'historiquement, les impacts d'une crise peuvent se faire sentir à plus long terme et que tous ne connaîtront pas de retour à la normale après la pandémie.

Idées et tentatives des jeunes filles

L'INSPQ observe également une hausse marquée des hospitalisations pour des idées suicidaires et des tentatives de suicide chez les jeunes filles de 14 à 19 ans. L'AQPS souhaite que cette situation soit monitorée et comprise, entre autres parce que le taux de suicide reste très bas pour cette clientèle.

Le taux de suicide demeure aussi, encore à ce jour, trois fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes.

« Bien qu'on ne constate pas de hausse de décès liés au suicide en 2020, le taux de mortalité par suicide au Québec se maintient en moyenne à trois par jours, ce qui est encore trop élevé, souligne Jérôme Gaudreault, directeur général de l'AQPS. La nécessité d'une Stratégie nationale de prévention de suicide s'impose plus que jamais, afin d'amplifier cette tendance à la baisse et de connaître enfin une réduction significative des taux de suicide au Québec. Je profite de cette semaine de sensibilisation pour encourager la population à rester vigilante et bienveillante et à ne jamais hésiter à aller chercher de l'aide ou à signaler pour un proche en cas d'inquiétudes. »

Agir sur les médias sociaux

Les médias sociaux occupant une place prédominante en 2022, l'AQPS a choisi d'aborder la prévention du suicide à l'ère numérique à l'occasion de cette 32e semaine de prévention du suicide.

L'organisme constate qu'il est de plus en plus commun que des personnes se tournent vers leurs plateformes sociales pour demander de l'aide ou pour communiquer leur détresse.

Pour outiller la population et les professionnels en gestion de communautés, l'AQPS a mis à leur disposition un guide pour mieux repérer et, surtout, mieux aider les personnes en situation de détresse.

L'AQPS présentera également une conférence pour outiller les gens qui sont confrontés à de la détresse sur les médias sociaux le 2 février à midi.

Des humoristes québécois se mobilisent

La Semaine de prévention du suicide étant une occasion de se mobiliser pour soutenir la cause, un collectif d'humoristes a aussi lancé une bande dessinée de 20 pages inspirées par la pandémie au profit de l'AQPS.

Les 20 humoristes et auteurs qui prennent part au projet visent à amasser 20 000 $ au profit de l'AQPS. Parmi ces humoristes figurent, entre autres, Virginie Fortin, Michel Barrette, Christine Morency, Jean-Thomas Jobin, Patrick Groulx, Fabien Cloutier, Pierre Brassard, Alex Perron, Maude Landry, Martin Perizzolo et plusieurs autres.

Le projet sera lancé le 1er février à 20 h en direct sur le compte Instagram de l'AQPS (@aqps).

L'instigateur du projet, André Rowe, ainsi que plusieurs humoristes y ayant contribué seront présents pour partager leur expérience et souligner la Semaine de prévention du suicide 2022.

Rappelons que l'aide pour les personnes en détresse, qui pensent au suicide, ou pour leurs proches, est disponible en tout temps partout au Québec via le site www.suicide.ca ou par téléphone au 1 866 APPELLE (277-3553) et par texto au 1 855 957 5353 et par clavardage.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 9h00

La dépendance aux réseaux sociaux serait plus grande chez les jeunes défavorisés

Les adolescents issus de milieux défavorisés sont plus susceptibles de présenter des comportements associés à une dépendance envers des réseaux sociaux comme Facebook et Instagram, révèle une étude internationale à laquelle a participé un chercheur montréalais. Les adolescents pouvaient par exemple évoquer un sentiment de malaise en l’absence des ...

7 décembre 2022

Le service d'Hydro-Québec de moins en moins fiable

Les pannes d’électricité se multiplient et durent de plus en plus longtemps, déplore la vérificatrice générale du Québec, en concluant que la fiabilité du service offert par Hydro−Québec à la population laisse à désirer, au moment même où la demande ne cesse de croître. Au Québec, durant la dernière décennie, le nombre de pannes de courant est ...

6 décembre 2022

Alcool et fêtes: « L'important c'est de prévoir ses déplacements », dit Geneviève Desautels

En entrevue vidéo avec Néomédia, Geneviève Desautels, directrice générale d’Éduc’alcool, rappelle aux Québécois quelques bons conseils pour passer un temps des Fêtes réussi lorsqu'on consomme de l'alcool. « L'important c'est de prévoir ses déplacements », a-t-elle indiqué à plusieurs reprises lors de cet entretien. L'objectif étant notamment de ...