Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Fin des tests PCR à la frontière : une décision qui redonne un élan à l’industrie touristique

durée 15h00
17 février 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L'Alliance de l'industrie touristique du Québec souligne dans un communiqué qu’elle se réjouit de l'annonce du gouvernement fédéral de retirer à partir du 28 février l'exigence pour les voyageurs de passer un test PCR afin de revenir à un mode de dépistage aléatoire des voyageurs qui entrent au pays.

Même si ce test doit continuer d'être fait avant le départ, cet assouplissement répond aux demandes faites par l'industrie afin de simplifier la vie des voyageurs et d'assurer une relance durable du tourisme.

Afin de favoriser la fluidité des déplacements, l'Alliance estime que des mesures de contrôle claires, uniformisées et stables doivent être établies entre les provinces canadiennes et idéalement au sein des pays du G20.

La mise en place d'un test de dépistage rapide, simple et abordable demeure donc la voie à privilégier pour une première étape afin de simplifier la vie des voyageurs. La deuxième étape selon l’organisme, lorsqu'elle sera possible, sera de retirer toutes exigences pour les voyageurs pleinement vaccinés.

Visiteurs et recettes

Rappelons qu'en 2019, le Québec arrivait au deuxième rang parmi les provinces canadiennes pour le nombre de visiteurs et au troisième rang pour les recettes touristiques.

La part des touristes provenant des marchés hors Québec représentait 24 % du volume total et permettait d'enregistrer 53 % des dépenses touristiques totales.

Le secteur engrangeait des retombées de 16,4 milliards de dollars, ce qui représente 2,5 % du PIB du Québec.

« Les partenaires de l'industrie du tourisme ont été conscients et solidaires de l'importance de protéger la santé des populations tout au long de la pandémie, affirme Martin Soucy, le président-directeur général de l'Alliance de l'industrie touristique du Québec. Aujourd'hui, il faut aller de l'avant et apprendre à vivre avec le virus dans cette nouvelle réalité. Pour maintenir notre position concurrentielle sur les marchés internationaux, reconquérir le cœur des touristes et revaloriser les centaines de milliers d'emplois dans le secteur, il importe de simplifier la vie des voyageurs et des entrepreneurs touristiques. Cela est fondamental pour redonner un véritable élan à une industrie qui génère des retombées directes de plusieurs milliards de dollars en plus de stimuler directement l'économie et la fierté de nos villes et de nos régions. En ce sens, nous accueillons l'allègement des mesures aux frontières avec satisfaction et soulagement après des mois de restrictions. »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h32

Début des travaux de la maison des aînés et alternative de Carignan

Le ministre de l’Éducation et député de Chambly, Jean-François Roberge, souligne, au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, le début des travaux de construction de la maison des aînés et alternative de Carignan. Ce projet offrira à la population de la région 96 places en chambre individuelle avec toilette ...

23 juin 2022

Mondou double son objectif en amassant la somme de 375 000$

Mondou est extrêmement fière d’avoir plus que doublé son objectif en amassant 375 000 $ au cours des dernières semaines, dans le cadre de la 5e édition de sa campagne Mondou Mondon au profit des refuges. Cette grande campagne de financement annuelle se déroulait du 28 avril au 12 juin 2022 dans les 77 magasins Mondou du Québec et en ligne au ...

23 juin 2022

Intoxication au GHB : l’Ordre des chimistes du Québec appelle à la vigilance concernant les tests rapides autoadministrés

L’Ordre des chimistes du Québec (OCQ) est préoccupé par la récente vague de dénonciations de cas d’intoxication au GHB durant les derniers mois. Bien que l’OCQ encourage les mesures efficaces afin de prévenir de telles situations dramatiques, les citoyens doivent demeurer vigilants même s’ils autoadministrent des tests rapides pour détecter le GHB ...