Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Front commun des organismes en loisir

Quel avenir pour les camps de jour de la Montérégie ?

durée 12h00
5 avril 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Catherine Deveault

Les deux dernières années de pandémie ont mis en lumière plusieurs enjeux et angles morts quant à la gestion des camps de jour et l’implication du gouvernement dans ceux-ci. Pour aborder cette question sans détour et trouver des solutions durables, la 6e édition du Forum  québécois du loisir 2022, organisée par le Conseil québécois du loisir (CQL), aura pour thème « Camps  de jour: Coconstruire l'idéal d'un milieu ». L’édition 2022 compte également sur la présence de la  ministre déléguée à l'Éducation et ministre de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest.  

Des gestionnaires de camps de jours, mais aussi des intervenants des milieux associatifs, municipaux  et communautaires se sont réunis pour l’occasion. Tous les organismes présents ont fait front commun en appuyant une Déclaration, signée par d’importants organismes de loisir, visant à trouver des opportunités de développement entre les différents acteurs et d’assurer que les enfants aient accès à des services accessibles et sécuritaires. 

Déclaration commune des intervenants en milieu de loisir  

La déclaration présentée aujourd’hui offre une vision ambitieuse quant à l’avenir des camps de jour au Québec.  

Les principes 

1. Les camps de jours doivent offrir des services accessibles, sécuritaires et de qualité pour assurer le bien-être et développement global des enfants. 

2. Les camps de jour s’inscrivent dans l’offre globale de loisir, ils sont « essentiels » pour assurer la conciliation famille-travail. 

3. Les camps de jour sont complémentaires et en continuité au système scolaire et au système  de santé.

4. Les camps doivent avoir la reconnaissance et les moyens pour assumer leur rôle et leurs responsabilités.  

5. Le gouvernement doit pouvoir garantir aux parents le respect des normes de qualité et de sécurité par les camps de jour.  

Par ailleurs, le CQL et les partenaires du Forum souhaitent qu’une première rencontre d’un comité interministériel soit tenue pour jeter les bases de la collaboration avec le gouvernement dans les semaines suivant le Forum. 

Contribution des camps de jour non reconnue à sa juste valeur 

À travers toutes les régions du Québec, les camps de jour ont une place de choix auprès de la population puisqu’ils contribuent à la qualité de vie des citoyens, notamment celle des parents, en  facilitant la conciliation travail-famille. Par leur approche à la fois ludique et éducative, les camps  permettent le développement global des enfants par de nombreux apprentissages uniques sur le plan de la socialisation. Malgré tous ces bienfaits, la pandémie a démontré que le milieu des camps de jour est peu connu par les décideurs politiques et gouvernements, de meilleurs ponts doivent donc être  bâtis pour garantir leur pérennité et la qualité des services offerts aux enfants.  

« Les deux dernières années nous l’ont démontré, les camps de jour offrent un service essentiel aux  familles du Québec. Nous sommes très fiers de voir tout le milieu se mobiliser pour établir clairement  les moyens dont nous avons besoin pour remplir pleinement notre mission. Tous ensemble, nous  avons la responsabilité d’offrir une expérience de loisir et de camps de jour de qualité et sécuritaire à nos jeunes. Aujourd’hui, nous tendons la main au gouvernement pour qu’il prenne la place qui lui revient et joue pleinement son rôle de partenaire des camps de jour dans l’atteinte de cette mission. »  

- Sonia Vaillancourt, Directrice générale, Conseil québécois du loisir 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Près de 80 % des Québécois veulent une loi sur le don d'organes

Alors que l'Assemblée nationale se penche sur des façons d'améliorer la performance du Québec en matière de don d'organes et de transplantation, un nouveau sondage révèle que près de 80 % des Québécois sont favorables à l'adoption d'une loi pour y arriver.  Selon la directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, cela démontre ...

durée Hier 12h00

La crise du logement est liée à la pénurie de main-d'œuvre en construction

Résoudre la pénurie de main-d'œuvre dans le secteur de la construction sera essentiel pour augmenter l'offre de logements disponibles sur le marché, soutiennent des experts, alors que l'agence nationale du logement du Canada continue de prévoir des niveaux de mises en chantier inférieurs à la demande. Selon la Société canadienne d'hypothèques et ...

17 avril 2024

Les mini-hôpitaux axés sur les besoins des aînés pour désengorger les urgences

À mi-chemin entre un groupe de médecine de famille (GMF) et un hôpital, le gouvernement du Québec a clarifié mercredi son modèle de mini-hôpitaux privés qui se concentrera sur les besoins des aînés.  Deux mini-hôpitaux, qui ressembleront à des cliniques spécialisées en gériatrie, verront le jour dans les régions de Montréal et de Québec.  Le ...