Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

La saison des moustiques est bel et bien commencée

Virus du Nil occidental : la prudence est de mise

durée 15h08
9 juillet 2022
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Qui dit été et chaleur, dit aussi moustiques. Au Québec, les piqûres de moustiques peuvent transmettre aux humains des virus, tels que le virus du Nil occidental (VNO) et les virus du sérogroupe Californie (VSC). Les moustiques porteurs de ces virus se trouvent en ville ou à la campagne, dans les boisés et dans les forêts. Ils peuvent piquer et transmettre des maladies à différents moments de la journée.

Les moustiques sont la principale voie d’introduction du virus chez l’humain. Au Québec, comme ailleurs en Amérique du Nord, les infections causées par le VNO sont saisonnières. Elles surviennent au cours de l'été et se poursuivent durant l'automne, jusqu’aux premières gelées.. 

En plus du VNO, les virus du sérogroupe Californie (VSC) sont transmis aux personnes par l'entremise d'une piqûre de moustique infecté. Bien que l'infection ne présente pas toujours de symptômes, le virus peut dans certains cas causer des problèmes de santé graves tels que des atteintes neurologiques.

Tout le monde peut être infecté par ces virus, particulièrement les personnes qui travaillent ou qui pratiquent des activités à l'extérieur, pour qui les risques sont plus élevés. On peut se prémunir contre ces infections par des mesures simples de protection personnelle.

Reconnaitre les symptômes

Dans la majorité des cas (80 %), les personnes infectées par le VNO ne présentent aucun symptôme. Certaines personnes peuvent toutefois développer des symptômes. Ceux-ci apparaissent de 2 à 14 jours après la piqûre d’un moustique porteur du virus. La gravité des infections au VNO varie.

Les symptômes bénins les plus fréquents sont :

  • maux de tête;
  • fièvre;
  • douleurs musculaires;
  • troubles gastro-intestinaux;
  • rougeurs sur la peau avec boutons;
  • gonflement des ganglions lymphatiques.

Moins de 1 % des personnes infectées par le VNO vont développer une forme grave de la maladie entraînant des troubles neurologiques. La méningite (infection des enveloppes du cerveau) et l’encéphalite (inflammation du cerveau) en sont des exemples et peuvent se manifester par les symptômes suivants :

  • maux de tête intenses ou inhabituels;
  • forte fièvre;
  • raideur de la nuque;
  • nausées ou vomissements;
  • somnolence;
  • confusion ou désorientation;
  • pertes de conscience et convulsions;
  • troubles de coordination;
  • faiblesse musculaire;
  • paralysie.

Comment se protéger

Des mesures doivent être prises, au Québec comme ailleurs, pour se protéger des piqûres de moustiques lors de sorties à l’extérieur, et ce, tout au long de la période d’activité des moustiques.

Les principales mesures de protection personnelle pour se protéger des moustiques sont d'utiliser un chasse-moustique à base de DEET ou d'icaridine et de porter des vêtements longs et clairs. On peut limiter la présence de moustiques dans son environnement en adoptant quelques mesures de contrôle simples et efficaces :

  • installer des moustiquaires aux portes et aux fenêtres de la maison et des abris extérieurs;
  • éliminer toutes les sources d'eau stagnante;
  • bien entretenir la piscine et son système de filtration;
  • couvrir les poubelles;
  • installer des moustiquaires sur les réservoirs d'eau de pluie.

En cas de doute d'infection, il est préférable d'appeler Info-Santé en composant le 811.

Choisir le bon chasse-moustiques

Pour une plus grande efficacité, utilisez l’un des chasse-moustiques recommandés par groupe d’âge.

Il existe plusieurs types de chasse-moustiques à base de différents ingrédients actifs. Ce sont ces ingrédients actifs qui éloignent les moustiques et les tiques.

Pour vous protéger des piqûres de moustiques, il est recommandé d’utiliser un chasse-moustiques à base de DEET, d’icaridine, d’eucalyptus citron ou d’huile de soya. Pour vous protéger des piqûres de tiques, privilégiez les produits à base de DEET et d’icaridine.

Évitez d'utiliser des chasse-moustiques à base d'huile de citronnelle chez les nourrissons et les jeunes enfants, car leur durée de protection est généralement inférieure à 1 heure. Certains produits à base d'autres huiles essentielles ont une durée d'efficacité souvent inférieure à 2 heures et ne constituent pas une solution à privilégier pour la protection contre les piqûres de moustiques.

Ces produits, lorsqu'ils sont homologués, peuvent cependant représenter une solution pour des expositions de courte durée (moins de 2 heures) pour des personnes de plus de 2 ans, et ce, pourvu que les recommandations de l'étiquette soient respectées. Ces produits sont par ailleurs peu efficaces contre les tiques. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


28 février 2024

Des organismes s'inquiètent d’une montée de violence contre les jeunes LGBTQ+

Alors que se tient ce mercredi la Journée des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles, des organismes s’inquiètent d’une montée de la violence contre les jeunes de la communauté LGBTQ+.  Pour souligner cette journée, l’organisme communautaire Interligne invite la population à s’afficher avec un chandail rose en ...

28 février 2024

Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...

27 février 2024

Pannes: Hydro-Québec veut inverser la tendance dès cette année

Au moment où les changements climatiques mettent son réseau électrique à rude épreuve, Hydro-Québec s’est donné l’objectif de réduire le nombre de pannes de 35 % d’ici 7 à 10 ans. La société d’État veut que ce nombre baisse dès cette année.  Hydro-Québec vise une baisse de 1 % en 2024. «Ça ne paraît pas beaucoup, mais si on regarde dans les ...