Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Des précipitations provoquées par El Niño 

MétéoMédia: l’été 2023 marquera la fin d’un cycle

durée 11h00
31 mai 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

La vague de chaleur qui touche le Québec n’est pas annonciatrice de la météo des prochains mois dans l’est du Canada, selon MétéoMédia, qui prévoit toutefois du temps sec et chaud plus à l’ouest, dans des provinces déjà aux prises avec d’intenses incendies de forêt. 

«L’été 2023 marquera la fin d’un cycle avec des températures qui seront plus près des normales pour le Québec», a expliqué André Monette, chef de service de la météorologie à MétéoMédia. 

Le mercure devrait se tenir près ou légèrement sous les normales pour le Québec et l’Ontario, mais «cela ne veut pas dire pour autant que l’est du pays ne connaîtra pas de vagues de chaleur, seulement qu’elles s’avéreront moins intenses et moins fréquentes», a ajouté André Monette. 

Des précipitations provoquées par El Niño 

MétéoMédia prévoit que le retour d’El Niño, après quelques années d’absence, pourrait exercer une grande influence sur la météo des prochaines semaines et des prochains mois.

«El Niño est présentement en formation» et «il amène souvent des descentes d’air un peu plus frais» et des nuages dans une grande partie du Québec et de l’Ontario, a expliqué André Monette. 

Dans la majorité des régions du Québec, il devrait y avoir plus de précipitations que la normale et la saison des orages sera à surveiller, selon MétéoMédia. 

«Mais rien d’extrême, on ne croit pas battre des records de précipitations», a indiqué André Monette. Le risque d’un derecho, comme  au printemps 2022, «est donc moins important, car on ne sera pas majoritairement dans du temps très, très chaud», a précisé le chef de service de la météorologie à MétéoMédia. 

La tempête printanière de 2022, appelée derecho, avait commencé autour de Sarnia, en Ontario, et parcouru plus de 1000 kilomètres jusqu'à Québec en neuf heures. Il en avait résulté au moins quatre tornades confirmées et de multiples rafales descendantes avec des vents atteignant 195 km/h. 

Risques d’incendies et de sécheresses dans l’Ouest 

Dans l’ouest du pays, El Niño devrait rimer avec été chaud. En Colombie-Britannique, en Alberta et en Saskatchewan, les incendies de forêt causent déjà beaucoup de dégâts et les risques que la situation perdure sont grands, selon MétéoMédia. 

L’entreprise de gestion de données et d’information météorologique est également d’avis que les possibilités de sécheresse représentent une menace pour les cultures dans les Prairies. 

Selon MétéoMédia, les Maritimes resteront davantage à l’abri du temps frais et connaîtront des températures plus près des normales.

Stéphane Blais, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Équipe volante: Québec et la FIQ se disent prêts à en négocier les conditions

Alors que le ministre de la Santé, Christian Dubé, se réjouit de voir 400 personnes intéressées à participer à une éventuelle équipe volante pour assurer des soins et services dans les régions où le manque de main-d'oeuvre est plus criant, la FIQ propose d'élargir cette équipe volante, non seulement aux régions éloignées, mais à l'ensemble des ...

durée Hier 15h00

Population: croissance record dans la moitié des régions du Québec

L'accroissement exceptionnel de la population a touché presque toutes les régions du Québec durant la période de juillet 2022 à juillet 2023. La moitié des régions ont connu la plus forte croissance depuis que ces statistiques sont comptabilisées, soit depuis 1986-87, révèle l'Institut de la statistique du Québec. Le phénomène a particulièrement ...

durée Hier 12h00

Garderies privées: le PQ s'inquiète du nombre de plaintes

L'opposition est alarmée par le nombre de plaintes déposées en matière de santé et de sécurité des enfants contre les garderies privées, subventionnées ou non subventionnées. Entre le 1er avril 2023 et le 29 février 2024, plus du tiers des plaintes, 36,5 %, visaient les garderies privées non subventionnées, alors que ces établissements ...