Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Statistique Canada

Le taux d'homicides atteint son niveau le plus haut depuis 1992 au Canada

durée 13h01
27 juillet 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Ce n'est pas qu'une impression: il y a bel et bien eu plus d'homicides et de crimes violents au Québec et au Canada en 2022. À l'échelle du pays, le taux d'homicides a atteint son niveau le plus haut depuis 1992, tandis que l'Indice de gravité des crimes violents a crû de 5 % par rapport à 2021.

Des données publiées jeudi matin par Statistique Canada révèlent que 874 homicides ont été rapportés par les corps policiers du pays l'an dernier, soit 78 de plus qu'en 2021. Le taux d'homicides a ainsi augmenté de 8 %, atteignant 2,25 homicides pour 100 000 habitants — le plus haut taux enregistré depuis 1992.

Selon l'agence fédérale, près du quart des meurtres commis l'an dernier, soit 23 % exactement, était lié aux gangs de rue. «82 % des homicides attribuables à des gangs ont été commis à l’aide d’une arme à feu, le plus souvent une arme de poing», a-t-on ajouté.

Montréal a été le théâtre de 65 meurtres en 2022, bon pour le troisième rang parmi les villes canadiennes, derrière Toronto (139) et Vancouver (73). Il s'agissait de l'année la plus meurtrière dans la métropole québécoise depuis 2002.

Cette hausse des homicides partout au pays s'inscrivait dans une hausse globale de la criminalité, alors que l'Indice de gravité de la criminalité (IGC) a augmenté de 4 % en 2022.

Cette donnée, qui mesure à la fois le volume et la gravité des crimes commis au pays, a notamment augmenté en raison des hausses des vols de véhicules à moteur, des vols qualifiés, des introductions par effraction, des vols à l’étalage et de la fraude en général.

«Les augmentations consécutives de l'IGC global (en 2021 et 2022) pourraient témoigner d'un retour à la tendance à la hausse de la criminalité qui avait été observée avant le début de la pandémie», a souligné Statistique Canada.

Le taux d'infractions avec violence commises à l'aide d'une arme à feu a quant à lui augmenté pour une huitième année consécutive au pays, tandis que le taux d'agressions sexuelles de niveau 1 a augmenté de 3 %.

Mathieu Paquette, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


28 février 2024

Des organismes s'inquiètent d’une montée de violence contre les jeunes LGBTQ+

Alors que se tient ce mercredi la Journée des chandails roses visant à sensibiliser contre l’intimidation dans les écoles, des organismes s’inquiètent d’une montée de la violence contre les jeunes de la communauté LGBTQ+.  Pour souligner cette journée, l’organisme communautaire Interligne invite la population à s’afficher avec un chandail rose en ...

28 février 2024

Un printemps qui s'annonce clément, selon les prévisions de MétéoMédia

Le printemps fera le bonheur des amoureux de l'été, mais risque de décevoir les adeptes de sports d'hiver alors que les températures s'annoncent plutôt clémentes pour une bonne partie du Québec et de l'Ontario, selon les prévisions de MétéoMédia. Les amateurs d'activités hivernales ne devraient pas fonder trop d'espoir sur les prochaines semaines ...

27 février 2024

Pannes: Hydro-Québec veut inverser la tendance dès cette année

Au moment où les changements climatiques mettent son réseau électrique à rude épreuve, Hydro-Québec s’est donné l’objectif de réduire le nombre de pannes de 35 % d’ici 7 à 10 ans. La société d’État veut que ce nombre baisse dès cette année.  Hydro-Québec vise une baisse de 1 % en 2024. «Ça ne paraît pas beaucoup, mais si on regarde dans les ...