Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une belle année de chasse à venir

La population de cerfs de Virginie se redresse au Québec

durée 12h00
11 mars 2022
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Salle des nouvelles

Lors de la rencontre technique des membres de la Table nationale de la faune (TNF), organisée par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) a été informée du bilan des deux premières années du plan de gestion du cerf de Virginie au Québec.

C’est à la suite des questionnements légitimes de nombreux chasseurs que le MFFP a décidé de convoquer les partenaires à une rencontre exceptionnelle le 1er mars dernier et de présenter les résultats des deux premières années du plan de gestion du cerf. Le ministère a démontré qu’il n’y avait pas de nécessité d’apporter des modifications en urgence pour assurer la conservation de la population de cerfs.

La FédéCP a pu y constater, à la lumière du bilan détaillé des deux premières années, que les objectifs initiaux du plan de gestion sont en voie d’être atteints. Le plan de gestion répond aux objectifs de faire face à la baisse du nombre de chasseurs qui était observée depuis plusieurs années, de simplifier la réglementation, de répondre aux attentes des chasseurs, de contrôler des effets déprédateurs du cerf, de limiter les accidents routiers et de favoriser l’économie.

Les effets des nouvelles modalités du plan 2020-2027

Les principales nouvelles mesures du plan 2020-2027 n’ont pas affecté drastiquement la récolte globale de cerfs comme certains le craignaient. Ces mesures sont : l’instauration du permis de zone, la possibilité d’obtenir deux permis par chasseur, le partage du permis cerf sans bois, l’harmonisation des dates de chasse, l’instauration d’une fin de semaine dédiée à la relève et l’ajout de deux zones : 15 Est et 26 Ouest. La mesure permettant l’achat de deux permis avait particulièrement suscité notre inquiétude. Au moment de l’élaboration du plan, la FédéCP avait demandé à ce que le deuxième permis ne puisse pas être obtenu dans une zone à faible densité, une proposition qui n’avait pas été retenue.

Par rapport à la moyenne de 2017 à 2019, la récolte 2020 a été inférieure de 3 % et la récolte 2021 a été supérieure de 3 %. L’augmentation de prélèvement de 2020 à 2021 indique un redressement des populations suite à l’hiver 2019 qui avait été très rigoureux. La variation relativement faible de la récolte totale indique donc que les effets des nouvelles modalités de gestion sont limités.

La possibilité de chasser deux cerfs dans deux zones différentes (sauf pour la 5 Ouest, 8 Est et 8 Sud) avait parmi ses objectifs d’accroître les prélèvements dans les secteurs les plus densément peuplés, c’est-à-dire les zones 5 Ouest, 6 Sud, 6 Nord, 7 Sud, 7 Nord, 8 Est, 8 Sud et 8 Nord. L’objectif a été atteint, sans toutefois mener à une surexploitation de la ressource. Au total, 2 485 cerfs ont été récoltés en vertu d’un deuxième permis. L’utilisation du second permis a contribué à faire prélever seulement 3 % de mâles supplémentaires à l’échelle du Québec.

Ratio mâle-femelle et restriction sur la taille légale des bois

La rencontre technique a été l’occasion d’aborder d’autres sujets relatifs à la gestion qui suscitent un grand intérêt et certaines inquiétudes de la part des chasseurs : le ratio mâle-femelle et la restriction sur la taille légale des bois (RTLB).

Les biologistes du ministère ont rappelé qu’aucun protocole scientifique ne permet d’évaluer avec précision le ratio des sexes au sein d’une population de cerfs sauvages. Malheureusement, en l’absence de données probantes sur cet aspect, le ministère n’appliquera aucune mesure réglementaire pour moduler le ratio mâle-femelle. 

Quant au projet pilote sur la RTLB, mis en place suite aux interventions de la FédéCP, il est arrivé au terme des cinq années de chasse prévues. Il reste au ministère quelques suivis à faire, dont un inventaire aérien des populations des zones 6 Sud, 6 Nord et 7 Sud, l’analyse d’un sondage de satisfaction auprès des chasseurs de ces zones et une évaluation de la productivité des biches à partir d’animaux morts à la suite d’accidents routiers. Par la suite, la rédaction du rapport final sera achevée. Une rencontre devrait avoir lieu à ce sujet l’automne prochain. C’est à la suite de l’analyse des données du projet pilote que pourra être prise une décision quant à l’utilisation de la RTLB dans la gestion du cerf au Québec.

L’avenir de la gestion du cerf

Considérant que :

Les modalités du plan de gestion 2020-2027 ont contribué à combler la diminution de prélèvement dû à la baisse du nombre de chasseurs,

Que les circonstances de la pandémie ont attiré 10 000 chasseurs supplémentaires en 2020,

Que le bilan de récolte démontre que la ressource n’est pas surexploitée,

Que la population de cerfs se redresse après un hiver 2019 très rigoureux,

Il est juste de croire que le plan de gestion du cerf de Virginie 2020-2027 permet de poursuivre les objectifs que le MFFP s’est fixés en 2020 et que l’état de la population actuelle laisse présager une chasse satisfaisante pour la majorité des chasseurs québécois.

La prochaine étape attendue avec impatience par la FédéCP dans la gestion du cerf est donc le dépôt du rapport sur la restriction sur la taille légale des bois. Par la suite, la révision habituelle de mi-plan devrait avoir lieu en 2024. La FédéCP va s’y préparer, comme à son habitude, en consultant les chasseurs et ses associations membres afin de proposer au besoin des modifications aux modalités de gestion mises en place par le ministère.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


31 août 2022

Une équipe de hockey professionnel féminin, la Force, voit le jour

Le Québec en entier aura une Force féminine sur la glace cet hiver. La Premier Hockey Federation (PHF) a dévoilé, mardi, à Montréal, le nom, le logo et le chandail de la nouvelle équipe féminine professionnelle de hockey, la Force, qui sera basée à Montréal, mais dont les matchs seront joués dans de nombreuses villes de la province. Pour sa ...

9 août 2022

Le Canada accueillera le Championnat mondial de hockey féminin en 2023

Le Canada sera l'hôte du Championnat mondial de hockey féminin en 2023. La Fédération internationale de hockey sur glace a accordé la présentation du tournoi l'an prochain au Canada et l'édition 2024 aux États-Unis. Les dates et les villes hôtesses n'ont pas été dévoilées. Le Mondial 2022 — le premier présenté lors d'une année olympique — ...

27 juillet 2022

Hockey Canada a payé 7,6 millions $ en règlements à l’amiable

Brian Cairo, dirigeant principal des finances de Hockey Canada, a révélé que neuf règlements ont été conclus depuis 1989, pour un montant total de 7,6 millions $ pigé dans le fonds national d’équité. De ce montant, 6,8 millions $ sont liés à l’affaire Graham James. Ce dernier a plaidé coupable en 1997 et en 2011 à différentes accusations ...