Publicité
10 mars 2020 - 14:00

Finale des sauts de la Coupe internationale senior

Gymnastique: Sophie Marois décroche l'argent au saut

Par Salle des nouvelles

Sophie Marois a profité de la dernière journée de l’International Gymnix pour décrocher la médaille d’argent à la finale des sauts de la Coupe internationale senior, dimanche, au complexe sportif Claude-Robillard de Montréal. Ses compatriotes de la Vallée-du-Richelieu faisaient également partie de la compétition. Rose Woo, du Gym Richelieu, s'est hissée à la 4e place à la finale de l’exercice au sol, malgré une blessure au dos.

La gymnaste du club Gym Fly a signé le deuxième meilleur résultat de cette finale grâce à une récolte de 13,483 points. Marois était heureuse de repartir avec l’argent au cou, mais croit qu’elle aurait pu livrer une meilleure performance: « En général, je suis satisfaite, mais j’aurais aimé être capable de mieux réceptionner et d’avoir une meilleure exécution », a-t-elle expliqué.

Marois est passée bien près de mettre la main sur sa deuxième médaille de la journée lorsqu’elle a pris part à la finale à la poutre, où elle a terminé au pied du podium avec 12,733 points. Les succès qu’elle a connus aux sauts un peu plus tôt l’ont mise en confiance pour cet appareil. « Ç’a bien été! Par contre, j’ai été surprise du résultat. J’ai eu la même note qu’aux qualifications et je m’attendais à une note plus élevée. Ma routine était bonne et je suis contente quand même. Pour commencer la saison, ç’a été une très belle compétition! » a-t-elle analysé.

Également de cette finale, sa compatriote Mia St-Pierre, également issue du club Gym Fly, a reçu une note de 13,383 points, assez bonne pour la médaille de bronze. C’est l’Américaine Mykayla Skinner qui a obtenu l’or en raison de ses 14,367 points.

Rose Woo, satisfaite de sa progression malgré sa blessure

Rose Woo, du club Gym-Richelieu, s’est illustrée à la finale de l’exercice au sol en amassant 12,866 points, tout comme la Canadienne Isabela Onyshko. Les deux représentantes de l’unifolié ont ainsi terminé à égalité au quatrième rang, tandis que l’Américaine Mykayla Skinner a gagné l’or avec 14,133 points.

« J’ai connu quelques difficultés au sol ces derniers temps, alors je suis contente d’avoir réussi à atteindre la finale aujourd’hui », a déclaré Woo. À la finale à la poutre, la Québécoise a conclu au sixième échelon. « Ce n’était pas ma meilleure! » a-t-elle admis. « J’ai été déséquilibrée et j’ai commis de petites erreurs à la fin. Je suis blessée au dos et c’était ma première compétition de l’année. Ce n’était pas parfait en finale, mais je suis contente de ma progression. Je pense que je suis sur la bonne voie », a confié l’athlète de 20 ans.

Malgré sa blessure au dos, Rose Woo n’a pas hésité à participer à l’International Gymnix, mais a tout de même renoncé aux barres asymétriques. De son côté, Victoria-Kayen Woo (Gym-Richelieu) s’est élancée à la finale des barres asymétriques, tout comme Laurie Denommée du club Gym-Plus. Les deux gymnastes ont respectivement fini en quatrième et huitième place.

À l'approche des Jeux de Tokyo approchent

La 29e édition de l’International Gymnix faisait partie du processus de sélection canadienne en vue des Jeux olympiques de Tokyo. Il s'agit d'un enjeu de taile qui est venu ajouter de la nervosité aux deux gymnastes québécoises, qui ont préféré ne pas y accorder trop d’importance dans leur préparation. Une stratégie qu’elles comptent conserver au cours des prochaines semaines.

« C’est sûr que ça apporte un peu de stress, mais j’essaye de me concentrer sur mes performances et de ne pas trop y penser, sinon ça va prendre toute la place! Je vais plutôt me concentrer sur les choses que je veux améliorer », a jugé Sophie Marois, tout juste avant de prendre l’avion en direction de Bakou pour une Coupe du monde.

Pour sa part, Rose Woo explique qu’elle ne veut pas axer ses objectifs personnels sur les Jeux olympiques afin de ne pas précipiter son développement en tant qu’athlète. « Je n’ai pas été à mon meilleur au cours des deux dernières années et même si c’est une année olympique, c’est plus important que je pense à moi-même, a-t-elle rappelé, comme pour s'y tenir. Je veux pouvoir progresser à ma vitesse sans me mettre de pression simplement parce que les Jeux approchent. On verra, tout peut arriver! ». Elle partira dimanche pour la Coupe du monde de Doha, capitale du Qatar.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.