Publicité
27 novembre 2019 - 12:00

Les 30 novembre et 14 décembre

Un atelier pour fabriquer un capteur de rêve à la Maison amérindienne

Par Salle des nouvelles

Les samedi 30 novembre et 14 décembre prochains, La Maison amérindienne offrira des ateliers de création de capteurs de rêves s’adressant à des publics de tous âges.

À travers les contes et les légendes, les visiteurs seront initiés à l’importance spirituelle de cet objet iconique de la culture autochtone. Par la suite, ils pourront mettre à profit leurs aptitudes créatives en fabriquant leur propre capteur de rêves, ou asubakatchin en Ojibwé, une langue algonquienne.

La tradition veut que le capteur de rêves serve à bloquer les mauvais rêves afin que ces derniers ne parviennent pas à perturber le sommeil du dormeur. Aujourd’hui encore, plusieurs enfants et adultes font appel aux pouvoirs du capteur de rêves pour profiter d’un sommeil paisible et réparateur.

Un atelier familial, un autre destiné aux adultes

Le samedi 30 novembre, l’atelier de 13 h 30 sera dédié aux familles et sera suivi, à 15 h, d’un atelier s’adressant au public adulte seulement. Le samedi 14 décembre, l’atelier de 13 h 30 est dédié aux adultes alors que celui de 15h30 est conçu pour les familles. Tous les matériaux nécessaires sont fournis par La Maison amérindienne et sont faits de matières naturelles issus de la Nature tels que : des branches, des plumes, de la corde de chanvre et des billes de bois.

Cet atelier est au coût de 25$ + taxes pour les adultes et de 20$ + taxes pour les familles. Pour réserver, communiquer avec la Maison amérindienne dès maintenant par téléphone au (450) 464-2500 ou par courriel à [email protected]

La Maison amérindienne est située au 510, Montée des Trente à Mont-Saint-Hilaire et a pour mission de favoriser les échanges, le partage et le rapprochement des peuples par le biais d’activités muséales, environnementales et gastronomiques mettant de l’avant le savoir et savoir-faire autochtone.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.