Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les syndicats d'enseignants se montrent ouverts tout en apportant des bémols

Formation d'enseignants non qualifiés dès septembre: oui mais, disent les syndicats

durée 13h00
24 mars 2023
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

La voie rapide pour les enseignants non légalement qualifiés qui veulent parfaire leur formation prend forme, alors que l'Université TÉLUQ recevra une première cohorte de candidats dès la rentrée automnale.

La TÉLUQ précise qu'elle offrira «100 % à distance» un Diplôme d'études supérieures spécialisées de 30 crédits, qui s'adresse au personnel enseignant des niveaux préscolaire et primaire en exercice, qui détiennent un baccalauréat, mais qui ne sont présentement pas légalement qualifiés pour enseigner.

Le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, s'en est réjoui, lui qui avait annoncé en janvier qu'il voulait développer une voie rapide menant au brevet d'enseignement.

Québec a eu recours à l'embauche d'enseignants non légalement qualifiés à cause de la pénurie d'enseignants.

Les syndicats d'enseignants se montrent ouverts tout en apportant des bémols. 

En entrevue, la présidente de la Fédération des syndicats de l'enseignement, Josée Scalabrini, affirme qu'elle ne peut être contre le fait que l'on trouve une façon plus rapide de rendre des enseignants disponibles et formés, mais ça ne devrait pas se faire aux dépens de la formation en pédagogie, insiste-t-elle.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 février 2024

Sondage: seulement 63 % des Québécois croient que la place des jeunes est à l'école

Même si une majorité de Québécois souhaitent une meilleure valorisation de la persévérance scolaire, seulement 63 % d'entre eux estiment que la place d'un jeune est à l'école et que son tout premier métier est d'être un élève, suggère un nouveau sondage.  Environ 18 % des répondants ont indiqué être en désaccord avec cette affirmation, tandis ...

15 janvier 2024

La motivation des élèves dans le contexte de rattrapage scolaire peut varier

Alors que les élèves doivent mettre les bouchées doubles à l'école pour rattraper le retard causé par la grève du secteur public, certains élèves peuvent se sentir démotivés, mais d'autres, au contraire, sont enthousiastes face au retour en classe.  Pour les écoles dont les enseignants sont représentés par la Fédération autonome de ...

8 janvier 2024

Rattrapage post-grève: Éric Gingras croit possible de ne pas amputer la relâche

Alors que le plan de rattrapage scolaire doit être dévoilé mardi, à la suite de la grève ayant touché le milieu de l'éducation, le président de la CSQ, Éric Gingras, croit possible de «faire des ajustements» sans avoir à amputer la semaine de relâche ou prolonger les classes en juin. Il faut dire que la Centrale des syndicats du Québec, qui fait ...