Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Tragédie à Baltimore

Les ponts canadiens sont sécuritaires, rassurent les autorités

durée 09h00
27 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les autorités canadiennes ont tenté de rassurer le public sur la sécurité des ponts du pays à la suite de l'effondrement d'un pont à Baltimore, dans le Maryland, tôt mardi matin, après qu'il ait été percuté par un porte-conteneurs.

Halifax Harbour Bridges, qui exploite les deux ponts traversant le port entre Halifax et Dartmouth, a déclaré avoir pris des mesures pour atténuer les risques de collisions entre les navires et les ponts. La société d'État affirme être avisée par l'autorité portuaire chaque fois qu'un navire commercial doit passer sous les travées.

«Le personnel de patrouille des ponts assure une surveillance physique des ponts lorsque les navires passent, et une série complexe de caméras surveillent et enregistrent le transit», a indiqué l'entreprise dans un communiqué de presse.

De plus, les îlots rocheux construits autour des piliers des ponts en 1983 offrent une protection supplémentaire, a précisé Halifax Harbour Bridges.

Des îlots rocheux ou d'autres structures de protection semblent avoir disparu des piliers du pont Francis Scott Key à Baltimore, a expliqué Bruno Massicotte, professeur d'ingénierie à Polytechnique Montréal.

Il s'est dit surpris que les piliers du pont n'aient pas été protégés pour absorber l'énergie d'une éventuelle collision avec un navire.

«Lorsque vous avez un pilier de pont dans une voie navigable, il doit être protégé contre les impacts des navires», a affirmé M. Massicotte, en entrevue mardi.

Le moyen le plus simple d'y parvenir est d'entourer une jetée de béton, d'acier ou de roches, qui peuvent absorber l'énergie d'une collision potentielle et empêcher un navire de heurter le pont lui-même, a-t-il détaillé. Le code des ponts du Canada exige que les piliers soient protégés de la même manière s'ils sont considérés comme vulnérables aux collisions avec des navires.

«Un pilier de pont n'est pas conçu pour résister à ce genre d'impact, c'est pourquoi nous mettons les choses à l'eau», a-t-il affirmé.

Le ministère des Transports du Québec, responsable de plusieurs ponts enjambant le fleuve Saint-Laurent, a déclaré avoir protégé les piliers du seul pont sous sa juridiction jugé à risque d'être heurté par des navires commerciaux, soit le pont Laviolette, reliant Trois-Rivières à Bécancour.

En Colombie-Britannique, le ministère des Transports et de l'Infrastructure a indiqué que des plans étaient en cours de conception pour protéger le pont Lions Gate et le pont Ironworkers Memorial, qui relient tous deux Vancouver aux banlieues voisines, contre les collisions avec des navires.

«Nous améliorons la collerette en béton existante à la base de la tour sud du pont Lions Gate avec une berme en enrochement dans l'eau, a précisé le ministère dans un communiqué envoyé par courriel. La tour nord en possède déjà une. Nous installerons également des structures de déflexion dans l'eau au pont Ironworkers Memorial.»

Elena Dragomirescu, professeure d'ingénierie à l'Université d'Ottawa, a indiqué que n'importe quel pont, quel que soit son âge, pourrait s'effondrer s'il était heurté par un gros cargo. 

«Les ponts ont besoin que tous les composants fonctionnent ensemble. Si l'un des composants est endommagé, ou s'effondre dans ce cas, alors le pont tout entier est en danger», a-t-elle expliqué mardi, en entrevue. 

Toutefois, il est rare que des ponts s'effondrent parce qu'ils sont heurtés par des navires, a-t-elle ajouté. Mme Dragomirescu s'inquiète davantage de l'intégrité structurelle des ponts qui se dégradent au Canada et qui pourraient s'effondrer en raison d'un manque d'entretien, comme ce fut le cas en 2006 à Laval, lorsqu'un pont autoroutier s'est effondré, ce qui a causé la mort de cinq personnes. 

— Avec des informations de l'Associated Press

Jacob Serebrin, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Quelques cas de brûlure à la rétine et à la cornée recensés après l'éclipse solaire

MONTRÉAL — Trois cas de brûlure à la rétine et trois autres cas de brûlure à la cornée ont été confirmés à la suite de l'éclipse solaire totale du mois d'avril, selon l'Association des médecins ophtalmologistes du Québec (AMOQ). Il y aurait également trois autres cas soupçonnés de brûlure de la cornée, mais qui n'ont pas été confirmés. L'AMOQ ...

Rappel de boissons végétales en raison d'une contamination possible à la listeria

L’Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a émis lundi un rappel concernant des marques de boissons végétales à bas d’amande, de noix de cajou, de noix de coco et d’avoine en raison de problèmes liés à la bactérie listeria. Le rappel de l’agence s’applique aux boissons d’amande, de lait de coco, et d’amande-coco et à la boisson ...

Québec et les policiers provinciaux annoncent une nouvelle entente

Le gouvernement du Québec et le président de l’Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ) ont annoncé la conclusion d'une nouvelle entente de principe visant le renouvellement du contrat de travail des policiers de la Sûreté du Québec (SQ). «L’entente serait d’une durée de six ans et permettrait notamment de valoriser et ...