Publicité
6 juillet 2019 - 06:00

SPVM

Victimes potentielles d'un proxénète recherchées

Par Salle des nouvelles

L'Équipe intégrée de lutte contre le proxénétisme du SPVM cherchent à identifier des victimes potentielles de Kevin Myrthi. L'homme a été arrêté le 7 juin en vertu d’un mandat d’arrestation pancanadien pour son implication dans un dossier de traite de personne et de proxénétisme sur une personne âgée de moins de 18 ans ainsi qu’avantage matériel provenant de la prestation de services sexuels. Les événements sont survenus en octobre 2018.

Il était également recherché par la police d’Edmonton pour des crimes similaires commis en février 2019. L’enquête a démontré qu’il aurait pu faire d’autres victimes à Montréal, mais également à travers le Canada.

Kevin Myrthil, aussi surnommé Moneyy, est âgé de 26 ans, a le teint foncé, mesure 5' 10'' (177 cm) et pèse 185 lb (84 kg). Il a plusieurs tatouages dont un sur la partie supérieure du bras gauche, au bras droit, sur le cou (bouche ouverte avec fumée et flammes et l'inscription GHOST), sur le front du côté gauche (inscription : MONEY) et sur la joue droite (étoile). Il aurait fréquenté des hôtels et des condos de plusieurs villes canadiennes où il aurait commis ses crimes, notamment à Toronto, Winnipeg et Saskatoon.

Toute personne qui aurait été victime ou qui connaît quelqu’un qui aurait pu être victime de Kevin Myrthil est invitée à se rendre à son poste de police local ou à communiquer avec le 9-1-1 afin de déposer une plainte officielle ou faire une déclaration à cet effet.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.