Publicité
11 novembre 2019 - 15:41 | Mis à jour : 17:10

Éducation

L'ADIM Suroît invite les parents à signer une pétition pour permettre aux milieux familiaux régis et subventionnés d’offrir le même niveau de service qu’en CPE

Par Salle des nouvelles

L'Alliance des intervenantes en milieu familial  du Suroît (ADIM-Suroît-CSQ) lance aujourd’hui une pétition demandant au gouvernement de permettre aux milieux familiaux régis et subventionnés d’offrir le même niveau de service qu’en CPE.

Voici le texte de la pétition :

Considérant que les parents en CPE ont droit à 248 jours de service contre 234 en milieu familial régi et subventionné;
Considérant que les parents veulent un dossier consignant les observations portant sur leurs enfants, mais que les Responsables en services éducatifs en milieux familiaux régis et subventionnés (RSE) ne disposent pas de journées pédagogiques pour le compléter;

Considérant que des parents recherchent des milieux de qualité pour leurs enfants ayant des besoins particuliers, mais que les RSE ne peuvent en accueillir plus d’un;
Considérant que les RSE sont en négociation de leur Entente collective et revendiquent des mesures pour mieux soutenir les parents.


Nous soussignés, demandons au gouvernement du Québec de :
- Permettre aux RSE de se faire remplacer durant leurs vacances pour maintenir le service offert aux parents;
- Offrir des journées pédagogiques aux RSE leur permettant de développer, avec leurs observations, un dossier pour chacun des enfants
- Permettre aux RSE d’accueillir plus d’un enfant ayant des besoins particuliers.

La pétition peut être signée au lien suivant: https://negos.fipeq.org/petition/.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.