Publicité
14 février 2020 - 14:59

Un camp de la relâche éducatif sur la piste des Premières Nations

Par Salle des nouvelles

Fidèle à sa mission de transmission et d’éducation, La Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire invite les enfants de 6 à 12 ans à découvrir les savoirs et traditions autochtones dans le cadre du camp de la relâche du lundi 2 mars au vendredi 6 mars.

Chaque journée explorera le règne animal par le biais d’activités créatives, enrichissantes et ludiques où les jeunes participants pourront découvrir autant de nouvelles facettes de la vie en forêt que de contes et légendes, en plus de réaliser des créations artistiques inspirées de leurs apprentissages.

Le camp de la relâche est composé de cinq journées thématiques : Les animaux créateurs et protecteurs, Les animaux joueurs et farceurs, Les animaux marins, Les animaux généreux et les prédateurs, puis Les oiseaux de bon augure.

Une abondance d’activités aussi instructives qu’amusantes sont à l’horaire, dont l’entaillage des arbres de notre érablière ancestrale, la création d’un hochet de forme animale, la fabrication d’un petit canot et d’un capteur de rêves, des voyages imaginaires au cœur des contes et légendes autochtones ainsi qu’une multitude d’activités d’illustration, de peinture et de sculpture.

Accessible à la semaine, à la journée ou à la demi-journée, le camp de la relâche de La Maison amérindienne est idéal pour les jeunes qui aiment apprendre, créer, bouger et s'amuser. Un service de garde est disponible en début et en fin de journée, soit de 8 h à 9 h et de 16 h à 17 h.

Rappelons que la Maison amérindienne a pour mission de favoriser les échanges, le partage et le rapprochement des peuples par le biais d’activités muséales, environnementales et gastronomiques mettant de l’avant le savoir et savoir-faire autochtone.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.