Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 janvier 2018 - 10:13

Jean-François Roberge dévoile le plan de gouvernance de la CAQ pour l’après-commissions scolaires

Par Salle des nouvelles

Abolition des élections scolaires, transformation des commissions scolaires en centres de service aux écoles, pouvoirs accrus aux conseils d’établissement, aux  directions d’écoles et aux enseignants et amélioration des services directs aux élèves : le député de Chambly Jean-François Roberge, porte-parole de sa formation politique en matière d’Éducation, a dévoilé mardi, après des années de travail et de consultation du milieu scolaire, le plan de match de la CAQ pour ce qu’il surnomme «l’après-commissions scolaires».

Pour le député de Chambly, le but premier de cette transformation du réseau scolaire est d’améliorer les services aux élèves. «D’autres mesures visant l’amélioration des services seront aussi dévoilées sous peu», précise le député.

Plus de pouvoirs aux directions d’école, aux professeurs et aux parents et à la communauté
Intitulé Plan de gouvernance scolaire : remettre l’école entre les mains de sa communauté, le document prévoit l’abolition des élections scolaires et la transformation des commissions scolaires en centres de services aux écoles. Alors qu’une commission scolaire gère actuellement les écoles sur son territoire, un centre de services aura davantage un rôle de support administratif aux écoles, laissant de fait à celles-ci une autonomie beaucoup plus importante. « Pour nous, il est important de rapprocher le plus possible la prise de décision des élèves. Les personnes les mieux placées pour connaître les besoins des élèves et donc de prendre les décisions qui s’imposent, ce sont ceux qui les côtoient au quotidien, soit les enseignants, les directions d’école, le personnel et les parents, et non pas des commissaires élus par moins de 5% de la population», affirme le député.

Un exemple concret : le cas des secondaires 4 et 5 à Chambly
Selon le député de Chambly, c’est d’ailleurs cette amélioration du réseau scolaire qui permet à la CAQ d’être la seule formation politique au Québec à pouvoir s’engager à livrer les secondaires 4 et 5 à Chambly. Faisant consensus auprès de la population de Chambly et Carignan, cette demande est pourtant actuellement rejetée par la Commission scolaire des Patriotes, qui refuse de déposer une demande au ministère de l’Éducation. «Avec le plan que la CAQ propose, illustre le député, le conseil d’établissement de l’école secondaire de Chambly, qui est d’ailleurs en faveur du projet, pourra mandater la direction de l’école pour défendre le dossier de l’agrandissement au Centre de services. Actuellement, la direction de l’école n’a aucun pouvoir à ce chapitre, car elle est tenue à son devoir de loyauté envers les décisions du conseil des commissaires», explique le député. Rappelons que le chef de la CAQ, François Legault, s’est officiellement engagé à agrandir l’école secondaire de Chambly et à y amener les secondaires 4 et 5 à l’intérieur d’un premier mandat en novembre dernier.

Services et protection accrus aux élèves
Afin de s’assurer que tous les élèves du Québec disposent des services appropriés, la CAQ propose également l’instauration d’un plancher de services professionnels dans toutes les écoles du Québec, plancher qui sera déterminé notamment en fonction du nombre d’élèves. Des enveloppes supplémentaires seront également mises à disposition aux endroits où les besoins sont les plus criants. Les comités de répartition des ressources, pilotés par les directions d’écoles, deviendront décisionnels et s’assureront du partage équitable des ressources à l’échelle régionale.

Le plan de la CAQ prévoit également une réforme en profondeur du Protecteur de l’élève, le système de traitement des plaintes des commissions scolaires. Celui-ci serait indépendant du réseau scolaire, couvrirait les réseaux public et privé, et bénéficierait de pouvoirs et de ressources accrues pour traiter les plaintes des parents et des élèves, notamment dans les cas d’intimidation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.