Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 mars 2018 - 15:00

Christian Picard prend des engagements pour la circonscription de Chambly

Par Salle des nouvelles

C’est dans une salle pleine, à la Croisée des chemins à Chambly, que l’assemblée publique sur l’environnement et la faune a eu lieu hier. Christian Picard, le candidat au Parti Québécois de Chambly, a reçu les invités Alain Saladzius, consultant et ingénieur en environnement, et Sylvain Roy, député de Bonaventure, responsable de la faune, des forêts et des parcs à l’opposition officielle. Les invités se sont notamment prononcés sur des questions d’actualité comme la santé de la rivière Richelieu et du bassin de Chambly, ou encore le projet de développement du Golf de Chambly. Christian Picard a profité de l’événement pour prendre des engagements sur ces deux situations.

En effet, M. Picard s’est dit très préoccupé par les nombreux déversements d’eaux usées dans la Rivière Richelieu: «C’est une aberration qu’en 2018, on déverse encore des eaux usées non traitées dans le Richelieu. Les municipalités font leur possible, mais avec peu de moyens chacun de leurs côtés.» C’est pourquoi il s’est prononcé en faveur d’un élargissement des responsabilités des Organismes de bassins versants (OBV) afin d’avoir une vision régionale, permettant ainsi d’obtenir un plan cohérent tout en ayant les priorités aux bons endroits.

M. Picard s’est également prononcé à nouveau sur le dossier du Golf de Chambly. «Il devenait clair pour tous les citoyens de la région que notre réseau routier et nos infrastructures de transports étaient surchargés. Pour notre qualité de vie et pour tous les avantages que cela amènerait, je privilégie la création d’un parc urbain rattaché au projet de Ceinture verte du grand Montréal prévu par le PMAD (Plan métropolitain d’aménagement et de développement)», a-t-il soutenu. Cela permettrait de maintenir les services que les écosystèmes procurent à la collectivité, comme la prévention des inondations, des sécheresses, la séquestration du carbone, la filtration de l’eau ou la pollinisation.

Christian Picard a conclu: «Seul le Parti Québécois travaille réellement pour protéger l'environnement au bénéfice de la population. Le vote de Jean-François Roberge et de la CAQ en faveur d'Énergie Est en fait une belle démonstration.»

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.