Publicité

6 avril 2020 - 12:28 | Mis à jour : 12:43

PANDÉMIE COVID-19

Ottawa élargira l'accès à la Prestation canadienne d'urgence

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Plus de 240 000 personnes ont déjà déposé une demande à la Prestation canadienne d’urgence (PCU) du gouvernement fédéral. C’est du moins ce qu’a confirmé le premier ministre du Canada, M. Justin Trudeau, lors de son point de presse quotidien, ce lundi 6 avril. 

Disponible depuis ce matin, la Prestation canadienne d’urgence vise à assurer un revenu de 2000 $ par mois aux travailleurs ayant perdu leur emploi en raison de la COVID-19. Les personnes admissibles à la PCU peuvent s’attendre à recevoir de l’argent de trois à cinq jours ouvrables après avoir fait la demande. 

Conscient que plusieurs personnes tombent entre les mailles du filet de la nouvelle prestation, le premier ministre a profité du point de presse pour annoncer l’élargissement prochain des conditions d’admissibilité à la PCU. Ainsi, un plus grand nombre de personnes pourront y avoir accès. « Si vos heures de travail ont été réduites par exemple à 10 heures par semaine ou moins, nous allons bientôt annoncer comment vous pourrez toucher à la Prestation canadienne d’urgence », a souligné le premier ministre. 

« On aura aussi des nouvelles pour les gens qui touchent moins d'argent en travaillant que s'ils touchaient la prestation d'urgence. Je pense notamment aux professionnels des soins à domicile, ou à ceux qui s’occupent des personnes âgées. Il y a aussi beaucoup d’étudiants au Cégep ou à l’université qui se demandent ce qu’ils vont faire cet été. C’est clair  que vous avez aussi besoin d’aide », a-t-il ajouté. 

Sur le même sujet

Les Canadiens recevront au mois d'avril la prestation canadienne d'urgence

De l'aide d'Ottawa aux jeunes, aux aînés et aux victimes de violences

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.