Publicité

16 avril 2021 - 07:00

Sur le site de l’ancienne usine Bennett-Fleet

Les élus de Chambly demandent au Groupe Sélection de revoir son projet

Par Catherine Deveault

Marie Lise Desrosiers, Julie Daigneault, Mario Lambert, Serge Gélinas et Jean Roy, élus au conseil municipal de la Ville de Chambly, demandent au Groupe Sélection de revoir son projet sur le site de l’ancienne usine Bennett-Fleet, en raison des conclusions de la contre-expertise permettant de conserver l’édifice d’origine (1918).

Les élus signataires estiment qu’un projet sur ce site est nécessaire, mais demande à voir se développer une construction qui mettra en valeur le bâtiment d’origine de l’usine de la Bennett-Fleet. Ils désirent pouvoir saisir l’opportunité de faire un projet de collaboration exemplaire à Chambly, près du canal, dans un paysage remarquable et significatif. 

« Ce projet doit avoir un sens et ne pas faire fi de notre passé industriel et doit devenir la signature visuelle de notre ville. La direction régionale du ministère de la Culture et des Communications rappelle dans une lettre, en juillet 2020, à la Ville, ses responsabilités à l’égard du patrimoine, dont son pouvoir de citation. Le ministère encourage alors la Ville à convenir d’une entente avec le Ministère, pour la protection de son patrimoine bâti, par le biais de la MRC de la Vallée-du-Richelieu, dans le cadre du programme de soutien au milieu municipal en patrimoine immobilier. Ce programme permettrait à la Ville, et à la MRC, de contribuer à la préservation de l’ancienne usine Bennett-Fleet », soulignent les élus.

Pas de réelles études

Les élus signataires ont pris acte des préoccupations citoyennes quant à la circulation et à la densification qui n’ont pas fait l’objet de réelles études indépendantes, ni de la part du promoteur. Les seuils minimaux de densité moyenne exigés par le Plan métropolitain pour l'aménagement et le développement (PMAD) pour 2022-2026 sont de 22 logements par hectare.

Le projet de la Bennett, qui prévoit près de 430 logements, ferait 178,4 logements par hectare. Héritage Montréal a transmis un avis à la Ville dans lequel l’organisme écrit que « dans une optique de développement durable, nous sommes d’avis que la réutilisation est la piste à privilégier, car l’empreinte environnementale d’une nouvelle construction est considérablement supérieure à celle d’un bâtiment existant réinvesti ».

« Nous avons, par voie de résolution en assemblée du conseil, demandé une contre-expertise afin d’examiner l’état du bâtiment. Les résultats démontrent de façon très détaillée que nous pouvons récupérer le bâtiment d’origine. Les auteurs de la contre-expertise citent en exemple neuf cas de reconversion ou de recyclage d’édifices et proposent des solutions concrètes et réalisables pour la conversion de la Bennett », explique Serge Gélinas, conseiller du district Antoine-Louis Fréchette.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.