X
Rechercher
Publicité

Transition énergétique

Le Québec a besoin de 100 TWh pour atteindre la carboneutralité d’ici 2025

durée 12h00
25 mars 2022
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Hydro−Québec est victime de sa popularité. La société d’État devra produire significativement plus d’énergie pour répondre à la demande dans un contexte de transition énergétique. 

Le Québec aura besoin de 100 térawatts−heures (TWh) additionnels d’énergie si la province veut atteindre la carboneutralité d’ici 2050, selon le plan stratégique 2022−2026 déposé jeudi par Hydro−Québec. Cela représente près de la moitié de la production annuelle de la société d’État.

«Je dis qu’on arrive à une période charnière parce que, là, on est au début de ce qu’on appelle la transition énergétique, explique la présidente−directrice générale d’Hydro−Québec, Sophie Brochu, lors d’un événement virtuel visant à présenter le nouveau plan. Les gens qui, aujourd’hui, au Québec, consomment de l’énergie fossile, vont vouloir venir sur le réseau d’Hydro−Québec accroître leur consommation d’électricité.»

La demande d’électricité devrait augmenter de 20 TWh entre 2019 et 2029. La société estime qu’elle aura besoin de nouveaux approvisionnements en énergie à partir de 2027. 

Hydro−Québec veut ainsi augmenter sa capacité de production de 5000 mégawatts (MW). Pour y parvenir, elle veut lancer des projets de 2000 MW dans ses centrales existantes d’ici 2035. Elle veut aussi constituer un portefeuille de projets éoliens de 3000 MW d’ici 2026. 

Des investissements supplémentaires seront nécessaires pour financer les initiatives du plan stratégique. Hydro−Québec réalisait des investissements de 3,7 milliards $ par année en moyenne entre 2017 et 2021. Ce montant augmentera à 5 milliards $ annuellement entre 2022 et 2026. 

Les Québécois devront aussi doubler leurs efforts en matière d’efficacité énergétique pour atteindre 8,2 TWh d’économies supplémentaires récurrentes d’ici 2029. Cela représente la production annuelle du complexe de La Romaine. 

Pour l’électrification des transports, Hydro−Québec s’est donné l’objectif d’ajouter 4500 bornes de recharge standards dans les centres urbains d’ici 2028 et d’exploiter 2500 bornes de recharge rapide d’ici 2030. 

Stéphane Rolland, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Crise du logement : le RCLALQ critique le plan d'action de la ministre Laforest

Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) estime que le plan d'action qui vient d'être annoncé par la ministre de l'Habitation, Andrée Laforest, ne peut aider concrètement les locataires à traverser la pire crise du logement des dernières années. La majorité de l'aide annoncée vise à permettre la ...

durée Hier 7h00

L’économie québécoise perd de dizaines millions de dollars de retombées économiques chaque semaine

Reconnaissant que la grève illimitée des ingénieurs de l’État engendre des impacts financiers majeurs sur l’industrie de l’entretien des routes, Bitume Québec constate que ce conflit de travail entraîne une quasi-paralysie des activités reliées à la réhabilitation, au pavage et à l’entretien du réseau routier sous la responsabilité du MTQ. « Les ...

19 mai 2022

Financement des partis: le PQ coiffe de peu le PCQ

À moins de cinq mois des élections générales au Québec, la course au financement est serrée: le Parti québécois (PQ) vient de repasser devant le Parti conservateur (PCQ) d’Éric Duhaime. Traditionnellement champion du financement populaire, le PQ avait été déclassé ces derniers mois par la montée foudroyante du PCQ. Fin février, le PCQ avait ...