Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Union des municipalités du Québec

Une adoption du projet de loi 37 sur l’habitation est nécessaire pour répondre à la crise du logement

durée 12h30
6 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a participé virtuellement aux auditions publiques de la Commission de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale du Québec dans le cadre des consultations particulières sur le projet de loi no 37, Loi modifiant diverses dispositions législatives principalement en matière d’habitation. 

D’entrée de jeu, l’Union a souligné l’importance d’adopter rapidement le projet de loi accordant aux municipalités un droit de préemption afin qu’elles puissent acquérir en priorité des immeubles et des lots pour réaliser par exemple des logements sociaux et abordables.

« Le droit de préemption est une mesure essentielle pour répondre à la crise du logement. À la veille de la fin de la session parlementaire et de la dissolution de la chambre cet été, on ne peut pas se permettre que cet important projet de loi meure au feuilleton et soit peut-être reporté en 2023. Il est bien connu que les décisions en urbanisme ne font sentir leurs effets que plusieurs années plus tard. Par contre, dans un contexte de crise du logement sans précédent, chaque mois compte. Chaque décision est cruciale pour les familles. Je suis particulièrement confiant que les parlementaires collaboreront pour adopter cette pièce législative dans les prochains jours. », a souligné le deuxième vice-président de l’UMQ, président du Comité sur l’habitation et maire de Mascouche, monsieur Guillaume Tremblay. 

Toujours sur le droit de préemption, l’Union a formulé des recommandations afin d’améliorer son application, particulièrement en ce qui concerne la prolongation du délai à 90 jours pour se prévaloir de ce droit.

Rappelons que le droit de préemption a été un engagement fort du Premier ministre du Québec, monsieur François Legault, lors de l’ouverture officielle des Assises annuelles de l’UMQ, le 12 mai dernier, à Québec. Les cheffes et chefs des partis d’opposition ont également pris cet engagement. 

Le mémoire de l’UMQ comprenant les recommandations détaillées au sujet du projet de loi 37 est disponible sur son site Internet.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Immigration: Trudeau maintient sa position face aux demandes de Legault

Le premier ministre fédéral, Justin Trudeau, a semblé maintenir la porte fermée, mercredi, face aux demandes de son homologue québécois, François Legault, pour des pouvoirs accrus en immigration. «On a parlé de la protection du français et, comme vous le savez, on est là pour protéger le français au Québec et partout à travers le pays. On va ...

Deux juristes s'opposent sur la mention de la Charte de la langue française dans C-13

Deux éminents juristes ont présenté des opinions divergentes quant à la mention de la Charte de la langue française dans le projet de loi visant à moderniser la Loi sur les langues officielles, lors d'une comparution lundi devant un comité sénatorial. Questionné par le sénateur montréalais Tony Loffreda qui se demandait s'il s'agit d'un «terrain ...

28 septembre 2022

Les Canadiens blâment Trump pour les événements du 6 janvier 2021, révèle un sondage

Un nouveau sondage révèle qu'un Canadien sur trois suit attentivement les audiences de la commission d’enquête chargée de faire la lumière sur l’assaut du Capitole le 6 janvier 2021, aux États-Unis, et que près des trois quarts des Canadiens blâment le président Donald Trump pour ce qui s'est passé. Ce nouveau sondage Léger, mené en ligne en août ...