Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le Québec réclame plus de pouvoirs

Immigration: Trudeau maintient sa position face aux demandes de Legault

durée 13h10
5 octobre 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le premier ministre fédéral, Justin Trudeau, a semblé maintenir la porte fermée, mercredi, face aux demandes de son homologue québécois, François Legault, pour des pouvoirs accrus en immigration.

«On a parlé de la protection du français et, comme vous le savez, on est là pour protéger le français au Québec et partout à travers le pays. On va continuer de travailler ensemble», a dit M. Trudeau en mêlée de presse avant de se rendre à une réunion du caucus libéral.

Une journaliste lui a demandé s'il était d'accord pour dire que la forte majorité remportée par M. Legault dans l'élection qui vient de se conclure lui conférait un plus grand rapport de force quant à Ottawa.

Le premier ministre fédéral a aussitôt esquivé la question. «Sur l’immigration, il y a énormément de choses qu’on peut faire. On sait que l’immigration est une source de richesse et de croissance pour le Québec, a affirmé M. Trudeau. On va continuer d’être là pour assurer qu’il y ait plus d’immigration au Québec et on est très content de travailler avec le premier ministre.»

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a fait campagne en militant pour davantage de pouvoirs en immigration dans le giron provincial, soutenant que cela était essentiel à la vitalité de la langue française.

Pour ce faire, le premier ministre réélu a évoqué l'idée de tenir un référendum sectoriel sur l'immigration. Par ailleurs, M. Legault souhaite maintenir le seuil de nouveaux arrivants que le Québec accueille chaque année à 50 000.

Actuellement, l'immigration est une compétence partagée entre Québec et Ottawa. L'idée de la consultation populaire serait de demander aux électeurs d’appuyer la démarche visant à ce que le Québec contrôle davantage son immigration.

La veille, le lieutenant pour le Québec du gouvernement Trudeau, Pablo Rodriguez, a soutenu que la province a selon lui «tous les outils en main actuellement pour choisir la très grande majorité de ses immigrants».

Émilie Bergeron, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 11h56

Gaspillage d'énergie: Fitzgibbon veut que les Québécois modèrent leur consommation

Les Québécois ont pris l'habitude de consommer l'électricité sans compter. Mais cette belle insouciance envers le gaspillage de l'énergie sera bientôt révolue, si on se fie au gouvernement Legault, déterminé à inverser la tendance. Le ministre de l'Énergie, Pierre Fitzgibbon, annonce l'ère de la «sobriété» en matière de consommation ...

1 décembre 2022

Les députés du PQ n'ont pu entrer au Salon bleu aujourd'hui

Les trois députés du Parti québécois (PQ) n'ont pas pu entrer au Salon bleu jeudi matin, à l'Assemblée nationale. La sergente d'armes de l'Assemblée nationale leur a bloqué l'accès parce qu'ils n'avaient pas prêté serment au roi Charles III. Entre-temps, la nouvelle présidente de l'Assemblée nationale, Nathalie Roy, faisait une mise au point ...

30 novembre 2022

Le Québec veut une immigration 100 % francophone ou francotrope

Le Québec voudra sélectionner à l'avenir une immigration 100 % francophone ou francotrope, a précisé mercredi la ministre de l'Immigration, Christine Fréchette. Les francotropes peuvent avoir comme langue maternelle l'arabe, le vietnamien, le laotien, le créole, le catalan, le portugais, le roumain, l'espagnol ou le swahili. Selon la ...