Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Projet de loi 26

Le Conseil de la magistrature tente d'influencer le législatif, selon Jolin-Barrette

durée 16h15
6 juin 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le Conseil de la magistrature intervient directement dans les travaux de l'Assemblée nationale et tente d'«influencer activement» les décisions, dénonce le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette.

Il a déclaré mardi que la séparation des pouvoirs entre le législatif et le judiciaire voulait également dire que le judiciaire ne pouvait pas se mêler du processus d'adoption des lois.

Dans les dernières semaines, la juge en chef de la Cour du Québec, et présidente du Conseil de la magistrature, Lucie Rondeau, a critiqué le projet de loi 26 qui encadrerait les dépenses du Conseil.

Elle a dans un premier temps demandé au ministre de maintenir la «mécanique budgétaire actuelle» pour permettre au Conseil d'assumer sa mission «en toute indépendance du pouvoir exécutif et législatif».

L'indépendance va dans les deux sens, a répliqué le ministre lors de l'étude détaillée du projet de loi 26, mardi.

«Ce que le Conseil dit, c'est: "N'effectuez pas votre travail de législateur, (...) reportez vos travaux". Écoutez, moi, là, je ne vais pas dire aux tribunaux: "Reportez votre décision", (...) jamais je ne ferais ça», a-t-il déclaré.

En fin de séance, M. Jolin-Barrette a tout de même appuyé l'amendement proposé par la députée indépendante de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, qui exclut des nouvelles règles tout un pan de la mission du Conseil.

En d'autres mots, le Conseil pourra continuer d'exercer son rôle de chien de garde en matière de déontologie, sans craindre de manquer de fonds, a expliqué le ministre.

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


10 mai 2024

Transport en commun: l'UMQ demande plus de financement du gouvernement fédéral

Confrontée au gouvernement caquiste dans des négociations difficiles pour financer le transport en commun, l'Union des municipalités du Québec (UMQ) interpelle le fédéral. Au cours d'un sommet sur le transport collectif, qui se déroule vendredi  à Drummondville, le président de l'UMQ, Martin Damphousse, a affirmé qu'on ne parle pas du ...

7 mai 2024

Quatre départs en quelques semaines au cabinet de François Legault

Le premier ministre François Legault perd un quatrième collaborateur en quelques semaines: son directeur des relations médias, Manuel Dionne, qui se joindra à la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ).  Ce départ survient après ceux de Vincent Desmarais, d'Isabelle Lewis et de Sébastien Lauzon, tous des membres de la garde ...

6 mai 2024

Projet de loi 51: les opérateurs de machinerie lourde sonnent l'alarme

Le gouvernement Legault s'apprête à permettre à des charpentiers-menuisiers d'opérer de la machinerie lourde, sans qu'ils n'aient la formation nécessaire. C'est ce que soutient l'Union des opérateurs de machinerie lourde, local 791, qui dénonce le principe de «polyvalence» inscrit dans le projet de loi 51. En point de presse à Québec lundi, ...