Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Selon le directeur parlementaire du budget

L'aide aux usines de batteries coûtera 5,8 G $ de plus que projeté

durée 18h00
17 novembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le directeur parlementaire du budget estime que le coût total de l'aide provinciale et fédérale à la fabrication de batteries pour véhicules électriques au Canada dépassera de 5,8 milliards $ les projections gouvernementales.

Un rapport publié vendredi analyse les coûts pour les gouvernements des récents accords conclus avec Northvolt, Volkswagen et Stellantis-LGES pour que ces entreprises implantent en Ontario et au Québec des usines de fabrication de batteries pour véhicules électriques.

Dans son rapport, le directeur parlementaire du budget (DPB) fixe le coût total de l'aide gouvernementale à 43,6 milliards $ entre 2022 et 2033, soit 5,8 milliards $ de plus que les 37,7 milliards $ annoncés par Ottawa et les provinces jusqu'ici.

Le rapport indique que les 5,8 milliards $ supplémentaires représentent la perte de recettes fiscales pour les gouvernements fédéral, québécois et ontarien combinés.

Sur les coûts totaux de 43,6 milliards $, 62 % seront assumés par le gouvernement fédéral (26,9 milliards $) et 38 % par les gouvernements du Québec et de l'Ontario (16,7 milliards $).

Pour ce qui concerne la future usine de Northvolt en Montérégie, le DPB estime à 11 ans le seuil de rentabilité de la subvention à la production, pouvant atteindre 4,6 milliards $, d'Ottawa et de Québec. 

Pourtant, le gouvernement fédéral «a utilisé la méthodologie du DPB pour estimer un seuil de rentabilité de neuf ans en se basant sur une production à plein régime chaque année», indique le rapport.

«De par son format, cette estimation [de neuf ans] exclut tous les nœuds de la chaîne d’approvisionnement des véhicules électriques, à l’exception de la fabrication de cellules», lit-on dans le rapport.

Le DPB évalue par ailleurs le seuil de rentabilité à 15 ans pour la subvention à Volkswagen et à 23 ans pour l'aide à Stellantis, en Ontario.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


24 mai 2024

Affaires municipales: un projet de loi contre la lourdeur administrative

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a l’intention de déposer un projet de loi pour réduire la lourdeur administrative de son ministère. Les contraintes administratives coûteraient aux municipalités 328 millions $ par année, selon l’UMQ. Lors de son discours de clôture des assises de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la ...

10 mai 2024

Transport en commun: l'UMQ demande plus de financement du gouvernement fédéral

Confrontée au gouvernement caquiste dans des négociations difficiles pour financer le transport en commun, l'Union des municipalités du Québec (UMQ) interpelle le fédéral. Au cours d'un sommet sur le transport collectif, qui se déroule vendredi  à Drummondville, le président de l'UMQ, Martin Damphousse, a affirmé qu'on ne parle pas du ...

7 mai 2024

Quatre départs en quelques semaines au cabinet de François Legault

Le premier ministre François Legault perd un quatrième collaborateur en quelques semaines: son directeur des relations médias, Manuel Dionne, qui se joindra à la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ).  Ce départ survient après ceux de Vincent Desmarais, d'Isabelle Lewis et de Sébastien Lauzon, tous des membres de la garde ...