Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Union des opérateurs de machinerie lourde

Projet de loi 51: les opérateurs de machinerie lourde sonnent l'alarme

durée 18h00
6 mai 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le gouvernement Legault s'apprête à permettre à des charpentiers-menuisiers d'opérer de la machinerie lourde, sans qu'ils n'aient la formation nécessaire.

C'est ce que soutient l'Union des opérateurs de machinerie lourde, local 791, qui dénonce le principe de «polyvalence» inscrit dans le projet de loi 51.

En point de presse à Québec lundi, son directeur général, Marc Leclerc, a demandé que le métier d'opérateur soit exclu du principe de «polyvalence» pour protéger la santé-sécurité des travailleurs et du public.

M. Leclerc a déclaré que le ministre du Travail, Jean Boulet, a «écouté», mais n'a pas «entendu» ses arguments.

Il s'est inquiété d'une possible montée des accidents de travail si le projet de loi 51 est adopté dans sa forme actuelle, ce qui n'augmenterait pas l'efficacité sur les chantiers de construction, selon lui.

«Des accidents de travail, ça n'accélère pas les travaux. Des travaux faits par des gens sans expérience, ça ne les accélère pas», a plaidé M. Leclerc.

Le projet de loi 51 vise à moderniser l'industrie de la construction en décloisonnant les métiers, notamment, une revendication patronale depuis plusieurs années.

Certains métiers ont d'emblée été exclus de ce partage des tâches, pour des raisons de sécurité, comme ceux d'électricien, de plombier ou de mécanicien d'ascenseur.

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 juin 2024

Le gouvernement Legault limite la hausse de la taxe scolaire à 3 %

Comme il l'a fait les années dernières, le gouvernement Legault a annoncé vendredi qu'il limiterait la hausse de la taxe scolaire à une moyenne de 3 %. Québec s'engage d'ailleurs à verser le manque à gagner aux centres de services scolaires, qui se chiffre à 150 millions $. Le gouvernement a précisé dans un communiqué que le taux de la taxe ...

12 juin 2024

Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...

10 juin 2024

Gains en capital: un vote aura lieu mardi, les yeux rivés vers les conservateurs

Les conservateurs de Pierre Poilievre devront prendre position au plus tard mardi concernant la mesure qui vise à augmenter l’impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, alors que les libéraux forceront un vote sur la motion de voies et moyens qu'ils ont déposée lundi. Lors d'un point de presse dans le foyer de la Chambre des communes, ...