Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Canada

Les sénateurs adoptent le projet de loi visant à contrer l'ingérence étrangère

durée 12h00
20 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le Sénat a adopté mercredi soir le projet de loi visant à contrer les actes d'ingérence étrangère au Canada.

Les sénateurs ont approuvé le projet de loi C-70 après avoir rejeté une proposition d'amendement qui visait à garantir que des innocents ne soient pas pris dans ses filets.

Le projet de loi, qui doit maintenant obtenir la sanction royale, prévoit de nouvelles dispositions pénales contre les «conduites subreptices ou trompeuses», le partage de renseignements sensibles avec des entreprises et la création d'un registre de transparence sur l'influence étrangère.

Le projet de loi reconnaît que les États et autres entités étrangères qui s’immiscent dans la promotion d’objectifs politiques pourraient employer des personnes pour agir en leur nom, sans divulguer l'existence de ces liens. Afin de se prémunir contre de telles activités, le registre de transparence exigerait que certaines personnes s'inscrivent auprès du gouvernement fédéral.

Des organismes de la société civile avaient réclamé plus de temps pour examiner le projet de loi, déposé à la Chambre des communes il y a moins de sept semaines. Ces organismes soutenaient qu'une telle précipitation pourrait aboutir à des dispositions défectueuses dans la loi qui violeraient certains droits individuels.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L'équipe de direction de Santé Québec prend forme avec quatre nouvelles nominations

Quatre nouveaux membres font leur entrée dans l'équipe de direction de l'agence Santé Québec. D'autres nominations seront annoncées d'ici la fin de l'été, moment où l'équipe exécutive devrait être complète. Les nouveaux membres sont Julie Boucher, Sonia Dugas, Patrick Thierry Grenier et Vincent Lehouillier. Leur nomination a été entérinée par le ...

durée Hier 12h00

Le ministre Champagne croit qu'il faut se pencher sur la sécurité des élus fédéraux

François-Philippe Champagne croit que le temps est venu de se pencher sur la sécurité des membres du gouvernement fédéral, les ministres fédéraux n’ayant pas de gardes de sécurité qui les accompagnent dans leurs déplacements. Interrogé sur cette question dans la foulée de l’attentat contre l'ex-président américain Donald Trump, samedi, le ...

15 juillet 2024

Dominic LeBlanc s'est entretenu avec la GRC et le SCRS après l'attaque contre Trump

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Dominic LeBlanc, s'est entretenu avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) après la tentative d'assassinat de l'ancien président américain Donald Trump. «Ils ont passé en revue l'ensemble des menaces. Ils m'ont parlé de la vigilance accrue ...