Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sondage Léger

Les Canadiens pensent que Trudeau sera des prochaines élections, selon un sondage

durée 09h00
4 juillet 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Une majorité de Canadiens pensent que le premier ministre Justin Trudeau restera à la tête de son parti lors des prochaines élections, même si sa cote de popularité est encore extrêmement faible, suggère un nouveau sondage.

Les questions sur l'avenir de M. Trudeau tourbillonnent depuis plus d'un an, alors que son parti est loin derrière les conservateurs dans les intentions de vote. Ces interrogations se sont intensifiées la semaine dernière, lorsque les libéraux ont perdu un bastion face aux conservateurs lors d'une élection partielle à Toronto.

Un sondage Léger, mené en ligne auprès de 1521 personnes entre le 28 et le 30 juin, a révélé que les deux tiers des répondants croient que Justin Trudeau demeurera chef du Parti libéral jusqu'aux prochaines élections. En vertu de la loi électorale à date fixe, le prochain scrutin national doit avoir lieu d'ici l'automne 2025.

Une personne interrogée sur trois a déclaré qu'elle pensait que le chef libéral démissionnerait avant la fin de cette année, et beaucoup d'entre elles pensaient que cela se produirait d'ici la fête du Travail.

Bien que les résultats aient été pondérés statistiquement, aucune marge d’erreur ne peut leur être attribuée, car les sondages en ligne ne sont pas considérés comme des échantillons véritablement aléatoires.

Justin Trudeau, pour sa part, a affirmé mercredi qu'il avait répondu aux appels des membres de son parti, mais il a soutenu qu'il dirigerait les libéraux lors des prochaines élections.

Le sondage suggère un mécontentement généralisé à l'égard de Justin Trudeau, alors que seulement une personne interrogée sur quatre approuve son travail en tant que premier ministre, contre près de deux sur trois qui ont indiqué désapprouver sa performance.

Ces chiffres sont presque identiques à ceux tirés d’un sondage Léger réalisé en novembre 2023.

Ces résultats surviennent également après une séance parlementaire éprouvante au cours de laquelle les libéraux ont repoussé les accusations constantes des conservateurs selon lesquelles le gouvernement est déconnecté des Canadiens et a aggravé la situation après neuf ans au pouvoir.

Les taux de désapprobation à l'égard de M. Trudeau sont les plus élevés dans les Prairies, tandis que le Québec connaît le plus haut niveau de soutien envers le premier ministre.

L'amour pour le premier ministre est presque inexistant parmi ceux qui se sont identifiés comme électeurs conservateurs, avec seulement 8 % approuvant sa performance.

Trois électeurs libéraux sur quatre ont indiqué qu'ils approuvaient le travail du premier ministre, contre 32 % des électeurs néo-démocrates qui ont dit la même chose.

Le sondage suggère qu'une large majorité — 82 % — des électeurs conservateurs et néo-démocrates souhaitent que le chef conservateur Pierre Poilievre et le chef du NPD Jagmeet Singh soient sur le bulletin de vote lors des prochaines élections.

Toutefois, seulement 63 % des électeurs libéraux souhaitent que Justin Trudeau reste.

Pierre Poilievre et les conservateurs enregistrent une avance à deux chiffres sur M. Trudeau et les libéraux depuis plus d'un an dans les intentions de vote. Un autre sondage Léger, publié à la fin juin, montrait un faible rétrécissement de cette avance, mais les conservateurs conservaient 14 points d'avance sur les libéraux.

Alessia Passafiume, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


L'équipe de direction de Santé Québec prend forme avec quatre nouvelles nominations

Quatre nouveaux membres font leur entrée dans l'équipe de direction de l'agence Santé Québec. D'autres nominations seront annoncées d'ici la fin de l'été, moment où l'équipe exécutive devrait être complète. Les nouveaux membres sont Julie Boucher, Sonia Dugas, Patrick Thierry Grenier et Vincent Lehouillier. Leur nomination a été entérinée par le ...

durée Hier 12h00

Le ministre Champagne croit qu'il faut se pencher sur la sécurité des élus fédéraux

François-Philippe Champagne croit que le temps est venu de se pencher sur la sécurité des membres du gouvernement fédéral, les ministres fédéraux n’ayant pas de gardes de sécurité qui les accompagnent dans leurs déplacements. Interrogé sur cette question dans la foulée de l’attentat contre l'ex-président américain Donald Trump, samedi, le ...

15 juillet 2024

Dominic LeBlanc s'est entretenu avec la GRC et le SCRS après l'attaque contre Trump

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Dominic LeBlanc, s'est entretenu avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) après la tentative d'assassinat de l'ancien président américain Donald Trump. «Ils ont passé en revue l'ensemble des menaces. Ils m'ont parlé de la vigilance accrue ...