Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 juin 2018 - 21:13

Texte commandité

Acheter vs louer : que choisir ?

 

 

Devenir propriétaire ou rester locataire présente des avantages et des inconvénients qu’il faut savoir mesurer avant de se lancer dans un achat. L’impact financier sur la vie quotidienne est très différent. Pour autant, l’un capitalise, l’autre pas. Tout est question de projet de vie.

Acheter : l’endettement à la clé

Décider de devenir propriétaire de son logement est synonyme d’endettement. Les mensualités du prêt hypothécaire sont le plus souvent plus élevées qu’un loyer, d’autant qu’il faut rajouter les frais de transaction, de notaire, d’inspection, de droits de mutation… Adieu votre belle épargne et votre train de vie ! Il faut bien calculer son pouvoir d’achat pour s’en sortir parce que la durée du prêt sera longue : entre 20 et 25 ans. Sans compter le risque d’augmentation du taux du prêt en cours de route.

Mais : vous faites un investissement ! A la fin du prêt hypothécaire, vous bénéficierez d’une belle indépendance financière. D’autant que votre carrière aura évolué et votre salaire aussi, les mensualités, 10 ou 15 ans après le début du remboursement, seront donc moins lourdes à supporter. Vous n’aurez pas gaspillé votre argent. A la revente, il vous sera même possible d’obtenir une plus-value.

Choisir un projet domiciliaire à Mirabel pour un premier achat est judicieux : les prix sont raisonnables, la gare de banlieue dessert parfaitement Montréal et vous vivrez au plus près de la nature. De plus, avec un projet neuf, vous évitez les réparations pendant de nombreuses années. Une maison à rénover est parfois un gouffre financier, difficile dans ce contexte de la revendre plus cher.

Louer : le goût de la liberté

Certes, vous donnez votre argent à votre propriétaire, sans retour. Mais votre loyer est raisonnable en regard de vos revenus. Les baux durent 1 an, vous pouvez donc changer de quartier comme bon vous semble. En cas de déplacement professionnel de courte ou moyenne durée, vous pouvez même sous-louer votre appartement. Cerise sur le gâteau : vous n’avez pas de grosses charges d’entretien.

Néanmoins, le propriétaire peut décider de reprendre son logement à tout moment, une situation pour le moins inconfortable. Vous n’êtes jamais chez vous. Même pour aménager à votre goût, il vous faut son autorisation. Sans parler des contraintes de règlement de l’immeuble.

Pour peu que votre appartement soit mal isolé, vous subirez des problèmes de chauffage ou d’humidité et vos factures d’énergie s’envoleront. Il se peut aussi que l’insonorisation laisse à désirer et que vous vous retrouviez à partager votre vie avec vos voisins !

Humour mis à part, la seule bonne raison de s’endetter reste sans conteste pour l’acquisition de son logement. Question de sécurité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.