Publicité

5 septembre 2020 - 13:30

Bilan mensuel

Août a été un mois généralement calme pour la SOPFEU

Par Salle des nouvelles

Après un nombre quasi record de feux enregistrés en début de saison dans la province, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a connu un des mois d’août les moins occupés des dix dernières années.

L’arrivée du temps un peu plus frais et plus humide a su garder les indices de danger d’incendie généralement bas sur l’ensemble du territoire québécois.

Au cours du dernier mois, 26 incendies ont brûlé 26,6 hectares (ha) de forêt en Zone de protection intensive. Notons que 62% des feux survenus dans le dernier mois sont de cause humaine et qu’ils ont pris naissance en majorité dans le sud et l’est du Québec. Ce nombre d’incendies se situe largement en dessous de la moyenne des dix dernières années pour un mois d’août, qui s’élève à 62,6 incendies, pour une moyenne de 52,8 hectares affectés.

Feu 650 – Lac Bouchard
Un feu a retenu plus particulièrement l’attention. Il s’agit du feu 650, situé dans la réserve faunique des Chic Chocs en Gaspésie, qui a pris naissance le 11 août dernier. La topographie du terrain rend le travail des pompiers considérablement difficile, étant données les pentes très abruptes du secteur et les sources d’eau plus éloignées. À ce jour, 22,8 ha ont été brûlés, ce qui représente 86% de la superficie totale affectée dans la Zone de protection intensive au cours du dernier mois.

Zone nordique
À l’inverse de la Zone de protection intensive, la Zone nordique a connu un des plus gros mois d’août des dix dernières années, avec 12 incendies ayant affecté 671 hectares. Un nombre bien au-dessus de la moyenne des dix dernières années pour un mois d’août, qui s’élève à 3,7 incendies pour
251,3 hectares touchés. Notons que 75% de ces feux ont été causés par la foudre.

Sur les 12 incendies survenus en Zone nordique, seulement quatre ont été combattus. Rappelons que dans cette zone, seuls les feux qui menacent des communautés ou des infrastructures stratégiques sont combattus.

La prudence demeure importante
Depuis le début de la saison 2020, la SOPFEU est intervenue sur 627 incendies en Zone de protection intensive, qui ont brûlé 61 513,1 ha en Zone de protection intensive. Comparativement, la moyenne des dix dernières années à pareille date s’élève à 414 feux pour une superficie de 35 439 ha.

Bien que la saison estivale tire à sa fin, la SOPFEU souligne que la saison des feux de forêt n’est pas terminée. Avec la période de la chasse qui s’amorce et celle de la fermeture des chalets, on peut s’attendre à l’éclosion de nouveaux incendies de cause humaine. Les feux de camp mal éteints, les mégots de cigarette et les véhicules tout terrain peuvent tous être à l’origine d’un incendie de forêt. L’organisme invite la population à consulter le danger d’incendie sur son site web ou par son application mobile avant de s’adonner à des activités récréatives.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.