Publicité

3 novembre 2020 - 15:44

Texte commandité

Canal carpien: opération ou infiltration?

 

Vous ressentez des douleurs au niveau de vos poignets ? S’il s’agit d’un syndrome du canal carpien, sachez qu’il existe plusieurs possibilités pour le traitement. En plus des remèdes naturels et des exercices pour soulager la douleur, le docteur peut prescrire une infiltration ou réaliser une opération chirurgicale. Laquelle est la meilleure option ? Nous vous indiquons les avantages et les inconvénients de chaque solution.

L’infiltration

Généralement, recevoir une infiltration pour le canal carpien n’est possible que si l’inflammation n’est pas encore sévère. Le procédé consiste à injecter des anti-inflammatoires en déposant des corticoïdes autour du nerf médian. Cela permet alors de réduire l’inflammation et de libérer le nerf.

Pour une infiltration du canal carpien, vous devez vous rendre dans un cabinet médical. L’intervention dure à peine quelques secondes et elle est généralement peu douloureuse. Toutefois, certaines personnes peuvent ressentir des fourmillements lorsque l’aiguille est insérée. En outre, il est possible que le patient ressente des douleurs quelques jours après l’infiltration. Cela est dû à l’irritation causée par les cristaux de corticoïdes et c’est tout à fait normal.

Ensuite, nous devons souligner que l’intervention n’est pas immédiatement efficace. Il faut attendre quelques jours après l’infiltration pour voir disparaître les fourmillements et les douleurs aux poignets. Par contre, une fois que les corticoïdes agissent, ils restent efficaces pendant 2 à 3 mois.

Cependant, faites très attention ! Vous devez avertir votre médecin avant une infiltration si vous souffrez d’un diabète, d’une maladie infectieuse, d’une allergie, d’un ulcère gastrique, d’une hypertension artérielle, de maladies cardio-vasculaires ou si vous êtes enceinte.

L’opération

Quand les infiltrations ne sont pas efficaces ou lorsque l’électromyogramme démontre qu’il y a une atteinte sensitive et motrice, il faut passer par une opération. L’intervention consiste à ouvrir le tunnel et à agrandir l’espace afin de libérer le nerf médian. Décrite ainsi, l’opération peut faire peur, alors qu’elle est peu invasive. Elle dure à peine une dizaine de minutes et le patient est mis sous anesthésie locorégionale.

Par ailleurs, contrairement à l’infiltration, le patient devrait ressentir immédiatement des améliorations. En effet, les fourmillements disparaissent de suite et il ne reste plus qu’une gêne occasionnée par les cicatrices. Le patient peut également ressentir une perte de force dans ses mains, mais cela devrait s’améliorer au bout d’un mois et demi.

Toujours après l’intervention, le médecin peut prescrire des antalgiques forts pendant quelques jours, ainsi qu’un arrêt de travail jusqu'à 1 mois. Enfin, il est constaté que les  cas de récidive sont vraiment rares. 

Pour savoir s’il est préférable d’avoir une infiltration ou une opération, nous vous conseillons de prendre rendez-vous chez un spécialiste. Ce dernier est le seul à pouvoir établir un diagnostic fiable et à proposer le traitement adapté à votre cas. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.