Publicité

8 mai 2015 - 12:03 | Mis à jour : 12:17

Surveillance accrue de la vitesse au volant du 11 au 17 mai

Du 11 au 17 mai prochains, les policiers de l’ensemble des services de police du Québec interviendront de façon accrue et signifieront des constats d’infraction aux usagers de la route qui commettent des excès de vitesse.

Notons que la vitesse est la première cause de collisions mortelles au Québec. Plus de 625 000 contrevenants ont été reconnus coupables d’un excès de vitesse au Québec en 2014, ce qui représente près de 2 000 constats d’infraction par jour.

D’ailleurs, plus la vitesse augmente, plus le champ de vision du conducteur rétrécit. Les risques de percuter des objets ou des piétons sont donc plus élevés, en plus d’accroître le risque de commettre d’autres infractions au Code de la sécurité routière. Par exemple, un conducteur aura un champ de vision complet à une vitesse de 40 km/h, tandis qu’à 100 km/h, celui-ci sera diminué de plus de la moitié, à 45 %. Ralentir et respecter les limites de vitesse permet ainsi de ne rien manquer sur la route, ce qui contribue à ne rien rater du reste de sa vie.

Durant cette semaine, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) joindra ses efforts à ceux des policiers en diffusant des messages télévisés sur la vitesse au volant. Elle déploiera également un microsite afin de sensibiliser les jeunes aux conséquences de celle-ci.

Cette opération nationale est déployée à l’initiative d’un partenariat formé par l’Association des directeurs de police du Québec, la Sûreté du Québec, le Service de police de la Ville de Montréal et la SAAQ.

Parallèlement à cette opération se tient la Semaine canadienne de la sécurité routière, à laquelle s’allient également les corps de police québécois.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.