Publicité

15 mai 2015 - 08:00

Les policiers intensifieront leurs présences sur les routes pour contrer la vitesse au volant

Les policiers de l’ensemble des corps policiers poursuivent l’intensification de leurs opérations pour contrer la vitesse au volant jusqu’au 18 mai prochain. Ils signifieront des constats d’infraction aux usagers de la route commettant des excès de vitesse.

Rappelons qu’au cours de cette opération nationale concertée, les policiers interviendront également pour toute infraction relative entre autres à la vitesse, au port de la ceinture de sécurité, à l’utilisation du téléphone cellulaire au volant et à la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou les drogues.

Notons que la vitesse est la première cause de collisions mortelles au Québec. En 2014, soulignons que plus de 625 000 contrevenants ont été reconnus coupables d’un excès de vitesse au Québec, ce qui représente près de 2 000 constats d’infraction par jour.

Cette opération nationale est déployée à l’initiative d’un partenariat formé par l’Association des directeurs de police du Québec, la Sûreté du Québec, le Service de police de la Ville de Montréal et la SAAQ.

D’ailleurs, à l’approche du long congé des Patriotes et donc de l’augmentation du nombre d’automobilistes en déplacement sur le réseau routier, il importe de redoubler de prudence. Notons que l’an dernier, 44 collisions mortelles et 133 collisions avec blessés graves sont survenues sur le territoire de la Sûreté du Québec au cours de l’ensemble des longs congés.

Les policiers recommandent ainsi aux usagers de la route de bien planifier leurs déplacements et de se fixer des délais réalistes pour arriver à destination tout en respectant les limites de vitesse. Respecter les lois en vigueur lors de ses déplacements, être courtois et accroître sa vigilance font également partie des bonnes habitudes de conduite afin de réduire les risques de collisions. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.