Publicité
1 juin 2019 - 06:00

Commis en février à Montréal

Le SPVM tente de retracer deux suspects impliqués dans des voies de fait

Par Salle des nouvelles

Le 18 février dernier, un chauffeur de la STM subissait des voies de fait de la part de deux suspects vers 17h45, à l'extérieur d'un magasin situé sur le boulevard Côte-Vertu, dans l'arrondissement Saint-Laurent, à Montréal. Près de quatre mois plus tard, le Service de police de la Ville de Montréal demande la collaboration du public pour localiser le duo d'agresseurs. 

Les enquêteurs de la Section des enquêtes criminelles Ouest du SPVM tentent d'identifier deux suspects liés à ce cas de voies de fait. Au terme de cette agression, la victime a dû être transportée à l'hôpital pour soigner des blessures subies à la suite de violents coups de poing à la tête et au ventre. 

Le SPVM tente de retrouver des témoins qui permettraient d'identifier et de localiser ces suspects âgés d'environ 22 ans. Le premier suspect est un homme à la stature mince, mesurant environ 5'11" (180 cm) et pesant environ 73 kg. Il portait un jeans bleu, un manteau imperméable de couleur foncé et parle français. Le deuxième suspect est un homme d'environ 70-75 kg, à la stature mince et il parle français.

Quiconque possédant de l’information qui pourrait identifier ces hommes peut communiquer avec le 911, se rendre à son poste de quartier ou communiquer avec Info-Crime Montréal au 514-393-1133 ou en ligne. L’information sera traitée de façon anonyme et confidentielle.
 
 
 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.