Publicité

18 février 2021 - 07:00

Opération conjointe de la SQ et trois autres corps de police

Perquisitions menées à Carignan en lien avec le trafic de stupéfiants

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C'est le mercredi 17 février en matinée que la Division des enquêtes et de la coordination sur le crime organisé (DECCO) Montérégie de la Sûreté du Québec, assistée par trois autres corps de police, a mené sept perquisitions en simultanée. Celles-ci ont eu lieu dans des résidences de Montréal, Longueuil et Carignan en lien avec une opération conjointe en matière de trafic de stupéfiants. 

En assistance, on retrouvait le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) et la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent (RSL). Un bilan des items saisis lors de ces opérations devrait être dressé au cours des prochaines heures, mais on peut d'ores et déjà confirmer qu'aucune arrestation n'a eu lieu lors de celles-ci.

Toutefois, l'enquête se poursuit et il n'est pas à exclure qu'un ou des suspects se fassent passer les menottes dans ce dossier. Cette opération policière a été mise sur pied à la suite d’informations obtenues concernant du trafic de cocaïne sur l’île de Montréal et sur la Rive-Sud.

L’opération mobilise environ 85 policiers, en plus du Groupe tactique d’intervention (GTI) de la Sûreté du Québec, du SPVM et du SPAL.

La Sûreté du Québec rappelle que toute information relative au trafic ou à la production de stupéfiants peut être communiquée en tout temps, de façon confidentielle, à la Centrale de l’information criminelle au 1 800-659-4264.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Chambly Express se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Chambly Express collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.