Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Début des consultations publiques

Projet de loi 11: une «véritable gifle», selon les médecins de famille

durée 12h10
1 février 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Un affrontement se dessine entre le ministre de la Santé, Christian Dubé, et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ).

Mardi, au premier jour des consultations publiques pour étudier le projet de loi 11, le président de la FMOQ, Marc−André Amyot, a tiré à boulets rouges sur plusieurs changements proposés.

Le projet de loi 11, ou Loi visant à augmenter l’offre de services de première ligne par les médecins omnipraticiens et à améliorer la gestion de cette offre, a été déposé le 11 novembre dernier.

Entre autres, le ministre Dubé souhaite que les dirigeants des établissements de santé disposent d’outils pour obtenir l’information exacte sur la prise en charge de patients par les médecins de famille de leur région.

Les médecins de famille ne sont pas la cause de tous les problèmes dans le réseau de la santé, a fustigé le Dr Amyot, qui demande rien de moins que le retrait du projet de loi. 

Le «mépris que leur signifie le gouvernement avec la présentation du projet de loi 11 constitue pour tous les médecins de famille une véritable gifle», écrit−il dans son mémoire.    

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


2 octobre 2022

Enseignement de l'histoire au Québec: Une coalition réclame des changements

L’histoire serait insuffisamment et inadéquatement enseignée, juge la Coalition pour l’histoire, qui rend publique sa plateforme de recommandations, samedi, à deux jours de l’élection au Québec.   Estimant que son enseignement permet de former des citoyens éclairés, la Coalition pour l’histoire souhaite voir un cours d’histoire sur le Québec ...

29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...